Plus fort que Daft Punk : son casque en forme de chalet joue de la dubstep

L’expression « fièvre du samedi soir » n’a jamais été aussi bien trouvée.

Avouons-le : on aurait payé cher pour être présent à Bristol, en Angleterre, le 25 avril. Ce jour-là, un homme-mystère est aperçu dans la rue avec un chalet sur la tête (mystère n°1) utilisé comme un ghetto-blaster pour diffuser à toute blinde de la dubstep (mystère n°2) avec, pour couronner le tout, un souci du détail poussé à l’extrême : le chalet crachait des flammes (mystère n°3).

Il ne s’agit évidemment pas d’une campagne marketing organisée par les Daft Punk pour un éventuel come-back, mais simplement d’un Anglais nostalgique des raves et du camping, et qui, en simplement 36 secondes, devrait écraser dans votre tête toutes les images de la semaine.

« Cette personne se promenait avec désinvolture avec une maison en bois miniature sur la tête qui diffusait du dubstep à fond, explique un témoin, et puis comme si cela ne suffisait pas, un véritable incendie est sorti de la cheminée. » On vous met au défi de trouver mieux que cette citation absolument délirante. L’identité de l’Anglais n’a évidemment pas été dévouverte et selon The Independent, « les raisons pour lesquelles il portait le hangar de projection de flammes restent floues ». Tu m’étonnes.

À peine sait-on que le titre joué est Mr Brown de KOAN Sound, un duo local qui n’a jamais vraiment percé. Et que le fait que cette histoire improbable se déroule à Bristol n’est peut-être pas un hasard. C’est ici que des groupes comme Massive Attack, Portishead ou encore Tricky ont vu le jour. Finalement, la seule chose qui leur manquait, c’état un chalet dubstep qui crache des flammes.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS