Hellfest : douze années de folie en un documentaire

Le docu « Open the Doors : Hellfest » revient sur l'histoire du plus gros rassemblement metal français. Ça va faire du bruit.

Groupes obscurs. Le Hellfest est devenu une machine. Et bien huilée en plus. Avec 150 000 spectateurs chaque année, il figure régulièrement sur le podium des plus gros festivals de France. Mais pour en arriver là, il faut du temps, une équipe de barjots et surtout beaucoup de passion. Le documentaire Open the Doors : Hellfest se penche justement sur ces trois éléments fondamentaux. Réalisé par Samuel Flavier et François Cora, il retrace douze années de programmation, de décoration (on se souvient de l’édition complètement folle pour les dix ans…), de problèmes de logistique, d’intempéries, de têtes d’affiches plus balèze les unes que les autres et de groupes obscurs dans tous les sens du terme.

Interview du plombier. Alors oui, dit comme ça, ça ressemble à un documentaire classique. Sauf qu’il ne se limite pas à retracer l’histoire du mastodonte metal. Toute la culture liée à cette musique et à ses sous-genres y est décrite : les différents types de mouvements dans la fosse, les tendances, le merchandising… Pas question de ne discuter qu’avec les fondateurs et organisateurs : les techniciens et les bénévoles ont aussi leur mot à dire sur « le côté obscur de la Force musicale ». Douze années que la petite commune de Clisson accueille les metalleux dans un respect mutuel, malgré les railleries et les protestations de certains (ni habitant de Clisson ni amateur de metal d’ailleurs), ça méritait bien d’aller planter un peu sa caméra sur place.

Plus d’infos ici

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS