Quand Eminem fait chanter "Fuck Trump" à 90 000 personnes

À priori, Marshall Mathers et le Président des États-Unis ne partiront pas en vacances ensemble. Le rappeur l'a encore prouvé la semaine dernière, en Écosse, en incitant les spectateurs à se défouler contre Donald.

« Chère Ecosse, vu le bordel que c’est actuellement aux États-Unis, il se pourrait bien que tu deviennes notre nouvelle maison. » C’est ainsi que débutait jeudi dernier l’insurrection de Slim Shaddy à Bellahouston Park, en Écosse, avant d’adresser un très sympa « motherfucker » à son BFF Donald Trump, face à une foule en délire.

Quelques jours plus tôt, au festival de Reading, Eminem est allé encore plus loin en arborant un T-shirt FACK TRUMP et débutant son discours par un « bon, je n’ai pas envie d’une énième polémique donc je ne citerai aucun nom… Mais avec Donald Trump, impossible de résister« . La suite, c’est un slam à 90 000 personnes lancé par le rappeur débutant son White America par une simple consigne à la foule : « When I say ‘Fuck,’ you say ‘Trump« . Si vous cherchiez un rappeur engagé, appuyez sur la touche 1.

Ça se passe à 0’55.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS