Il y a 20 ans, le film « Spice World » annonçait la fin des Spice Girls

Présenté à Cannes et sorti le 26 décembre 1997, « Spice World » avait pour ambition de servir d’outil promotionnel aux Spice Girls. Sans le savoir, il mettait pourtant en scène les dernières heures d’un groupe qui maitrisait mal sa popularité.

Cinq filles dans le vent. En France, le phénomène des boys band aura donné naissance à Pour être libre, une série de quarante épisodes qui retraçait les débuts des 2Be3. De l’autre côté de la Manche, les Anglais ont vu encore plus gros avec la sortie, le 26 décembre 1997, de Spice World, un film présenté comme l’équivalent du A Hard’s Day Night des Beatles et censé accompagner la sortie du deuxième album des cinq jeunes Anglaises. Un évènement forcément décrié par la critique (qui a toujours méprisé les Spice Girls et le phénomène qu’elles représentaient), mais adoubé par une catégorie de la population (75 millions de dollars de bénéfice à l’époque) qui ne se doutait pourtant pas que le film de Bob Spiers annonçait alors le déclin du phénomène pop de la fin des années 1990.

Mensonges et trahisons. On ne va pas se mentir : vingt ans après, Spice World reste encore et toujours un navet plombé de bout en bout par une mise en scène de mauvais goût, un jeu d’acteur à faire passer la mort de Marion Cotillard dans Batman pour du grand art et des velléités publicitaires beaucoup trop appuyées. Il n’en reste pas moins le symbole d’un groupe en bout de course, dont les membres n’arrivent même plus à se supporter en coulisses. Dans le film, on les voit à un moment s’exhiber aux côtés de go-go dancers italiens dénudés à l’intérieur d’un bus mauve fluo, et c’est peut-être ce genre de situations extravagantes et kitschs qui a fini par lasser Geri Halliwell.

Voie sans issue. C’est elle qui, la première, décide de prendre ses distances et de l’annoncer publiquement lors d’une conférence de presse le 31 mai 1998 : « C’est avec tristesse que je confirme que j’ai quitté les Spice Girls. Ceci en raison de divergences entre nous. Je suis sûre que le groupe continuera d’avoir du succès et je lui souhaite bonne chance. » Il n’en sera rien : la même année, Britney Spears apparaît comme la mieux placée pour titiller l’imaginaire et les hormones des ados du monde entier, Mel B s’éloigne du groupe en 1999 et les Spice Girls perdent peu à peu de leur stature. Comme quoi, le bus rouge dans lequel elles voyagaient dans Spice World n’était pas en route pour la gloire, mais vers un cul-de-sac qu’elles se sont pris en pleine face. De façon brutale.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS