Les 10 festivals les plus WTF au monde

Vous le savez : la saison des festivals va bientôt commencer. Pour l’occasion, on a fait la liste des dix évènements musicaux les plus improbables.

Le plus dingue : le Underwater Music Festival. Même si vous ne maîtrisez pas l’anglais, vous l’avez sûrement compris : oui, ce festival se déroule sous l’eau. Ça se passe en Floride, aux États-Unis. Muni d’un masque, d’un tuba ou d’une bombe à oxygène pour les meilleurs, vous pouvez assister à un concert.

Site officiel

Le plus dépaysant : le Secret Solstice festival. Cet évènement, qui se tient en Islande fin juin, est notamment connu pour avoir organisé le premier concert dans un volcan (en sommeil) auquel vingt chanceux ont pu participer. Outre une programmation étoffée (Slayer, Stormzy, Gucci Mane), ce festival se déroule non loin de sources d'eau chaude et de paysages à couper le souffle. Parfait pour allier voyage et musique.

Site officiel

Le plus chelou : le Wave-Gotik-Treffen. Le rendez-vous des cyber goth, des doom punk, des emo-core et autres ténébreuses joyeusetés se déroule en Allemagne, à Leipzig. Une façon comme une autre de combler tous les jours fériés du mois de mai.

Site officiel

Le plus bruyant : le 24-hour drone. C’est un marathon musical. Dans le cadre du festival Guess Who aux Pays-Bas, une journée entière a été dédiée à la musique drone. On ramène des oreillers et on passe la nuit/journée à écouter des musiques fortes. Paraîtrait que ça permet de se détendre. Le concept s’exporte en tout cas désormais dans d’autres villes (New York) et au sein d’autres évènements. Bon, ce n'est pas encore un festival à part entière, mais après tout, pourquoi pas ?

Plus d'infos ici

Le plus isolé : le Træna festival. Situé sur le cercle polaire, au nord de la Norvège, ce festival vous offre trois promesses : celle de s'isoler du monde, de ne presque jamais voir la nuit (il fait jour tout le temps) et d'assister à des concerts de formations essentiellement scandinaves dans des lieux aussi improbables qu'une grotte. Pas mal comme programme.

Site officiel

Le plus désertique : le Magnetic Fields Festival. En Inde, à Alsisar, petit village au nord du pays perdu dans le désert, le Magnetic Fields Festival se tient dans un palais royal. Au menu : des concerts variés, de l’art contemporain et une expérience que l'on imagine forcément bouleversante. Surtout quand on connait la qualité de la programmation : Four Tet, Daphni, Machinedrum ou encore Ben UFO et Actress étaient notamment réunis en 2017.

Site officiel

Le plus punk : The Punk Rock Bowling and Music Festival. Tout est dans le titre. Au menu, grosses boules et musique crade. Que demander de plus ?

Site officiel

Le plus nature : Electric Forest. Huit jours de psychédélisme au milieu d’une (vraie) forêt avec 45 000 autres personnes, le tout à coup de musique électronique. L'équivalent d'une énorme rave perdue en plein cœur du Michigan ? En quelque sorte, oui.

Site officiel

Le plus glaçant : le Igloofest. Vu qu'il fait très froid l'hiver à Montréal, il faut bien trouver des manières de se réchauffer. Entre en scène l'Igloofest, festival électro et meilleur endroit où votre vieille combi de ski vintage fera un tabac. Elle sera aussi très utile lorsque vous ferez un tour sur le toboggan de glace.

Site officiel

Le plus magique : le festival N°6. Dans un décor qui s'apparente à celui du Magicien d’Oz, le festival N°6 au Pays de Galles, au-delà d'une programmation souvent chouette (Franz Ferdinand, Alexis Taylor, A Certain Ratio ou encore Baxter Dury seront tous présents en septembre prochain), est probablement le cadre le plus charmant de tous les festivals en Europe. Ah non, il y a le Hellfest.

Site officiel

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS