Victoires de la Musique 2018 : les pronostics de Jack

À l'occasion des Victoires de la Musique, contestées mais toujours scrutées, Jack a sorti son costume de cérémonie et désigné ses vainqueurs. Qui, c’est là l’intérêt, n’ont pas à se lancer dans des discours de remerciement bien trop longs pour être honnêtes.

Catégorie : « Artiste masculin de l’année »

Bernard Lavilliers – Orelsan – Soprano

Notre choix : Orelsan 

Pourquoi on vote pour lui : Parce que « La fête est finie » est bourré de références (à la chanson, au grime, à l’adolescence, etc), parce qu’il contient au moins deux des meilleurs tubes français de 2017 (Basique et Tout va bien) et parce que le jour de sa sortie, il a mis à terre le dernier disque de Michel Sardou. Et ça, c’est toujours jouissif.

Catégorie : « Artiste féminine de l’année » 

Charlotte Gainsbourg – Louane – Catherine Ringer

Notre choix : Charlotte Gainsbourg

Pourquoi on vote pour elle : Parce qu’ils sont rares, les artistes à savoir se réinventer à chaque album (que celui qui n’attendait pas des textes de Charlotte Gainsbourg en français lève la main ). Parce qu’ils sont encore plus rares ceux qui, en France, parviennent à collaborer avec Paul McCartney, Connan Mockasin et la moitié des Daft Punk sur un même album. 

Catégorie : « Révélation scène » 

Eddy De Pretto –Gaël Faye – Fishbach

Notre choix : Fishbach

Pourquoi on vote pour elle : Parce que voir Fishbach sur scène, c’est entrer dans un monde à la fois beau et mystérieux, poétique et brutal, envoûtant et torturé, quelque chose soutenu de bout en bout par son sens évident de la théâtralité – pas pour rien si la chanteuse tient un rôle dans l’adaptation en série de Vernon Subutex, le best-seller de Virginie Despentes.

Pourquoi le prix peut lui échapper : Parce qu’Eddy De Pretto, avec son téléphone sur scène et ses tubes générationnels, tourne déjà en boucle sur des radios comme RTL2 ou NRJ. Et ça, ça pèse au moment de comptabiliser les points.

Catégorie : « Album révélation »

 « Comme on respire » d’Aliose – « Petite amie » de Juliette Armanet – « Presence » de Petit Biscuit

Notre choix : Petit Biscuit

 Pourquoi on vote pour lui : Parce que Petit Biscuit a été l’un des meilleurs représentants tricolores à l’étranger ces deux dernières années. Et parce qu’il est donc plus que temps que le grand public hexagonal le découvre pour de bon.

Pourquoi le prix peut lui échapper : Parce que Juliette Armanet, avec ses chansons inspirées par Véronique Sanson, son romantisme assumé et ses beaux mots, a tout pour être la nouvelle coqueluche de la variété française – on ne nous demande pas notre avis, mais on vote pour !

Juliette Armanet : « Ça y est, j’ai franchi la limite » | JACK

Juliette Armanet : « Ça y est, j’ai franchi la limite »Pour la sortie de son premier album « Petite Amie », Jack a posé quelques questions à la nouvelle égérie de la variété française 👇

Posted by Jack on Friday, April 7, 2017

Catégorie : « Album de chansons » 

« Nues » de Brigitte – « L’un de nous » d’Albin De La Simone – « Géopoétique » de MC Solaar 

Notre choix : MC Solaar 

Pourquoi on vote pour lui : Parce que, à défaut de voir Juliette Armanet figurer dans cette catégorie, on se rabat sur cet amoureux du verbe revenu en 2017 avec un album inégal mais rappelant une chose essentielle : le flow de Claude MC sait s’adapter à n’importe quel type de mélodies.

Catégorie : « Album rock » 

« Puzzle » de BB Brunes – « Accidentally Yours » de Lady Sir – « The Envol » de Shaka Ponk 

Notre choix : Shaka Ponk 

Pourquoi on vote pour eux : Parce que les catalogues de Born Bad et Howlin Banana sont visiblement bannis de la sélection. Et parce que, qu’on le veuille ou non, Shaka Ponk est le seul groupe de la liste à pouvoir se rapprocher un tant soit peu d’une esthétique rock.

Catégorie : « Album de musiques urbaines » 

« La vraie vie » de Bigflo & Oli – « Flip » de Lomepal – « La fête est finie » d’Orelsan

Notre choix : Lomepal

Pourquoi on vote pour lui : Parce qu’Orelsan ne peut décemment pas tout rafler, on a décidé de faire la part des choses. Et parce que « Flip » de Lomepal frôle la perfection de bout en bout, avec des morceaux hybrides, des hymnes romantiques (Bécane), des tubes qui disent beaucoup de notre époque (Yeux disent) et des collaborations prestigieuses (Superpoze, Roméo Elvis, etc).

Pourquoi le prix peut lui échapper : Parce qu’Orelsan, désormais assisté de Stromae, est désormais aimé de tous, mêmes des féministes. Et on sait à quel point les Victoires de la Musique aiment les belles histoires de rédemption.

Catégorie : « Album de musiques du monde »

 « La confusion » d’Amadou & Mariam – « Lamomali » de M., Toumani & Sidiki Diabaté et Fatoumata Diawara – « Mogoya » d’Oumou Sangare

Notre choix : Amadou & Mariam

Pourquoi le prix peut lui échapper : Parce que la démarche d’Amadou & Mariam est plus traditionnelle que celle de M. Et parce que le couple malien prouve à chaque album sa capacité à s’ouvrir à de nouvelles sonorités.

Blind test avec Amadou et Mariam | JACK

Le temps d'un Blind Test, Amadou & Mariam se transforment en Amadou VS Mariam 😎 👇

Posted by Jack on Saturday, January 27, 2018

Catégorie : « Album de musiques électroniques » 

« Deux » d’ALB – « Temperance » de Dominique Dalcan – « Karmaprena » de Fakear 

Notre choix : Fakear 

Pourquoi le prix peut lui échapper : Parce qu’il s’agit tout simplement là du seul album de musiques électroniques de cette liste. 

Catégorie : « Concert » 

Camille – Gérard Depardieu chante Barbara – Julien Doré 

Notre choix : Julien Doré 

Pourquoi le prix peut lui échapper : Parce que, sur scène, Julien Doré prouve qu’il est autre chose que ce chanteur romantique, un peu torturé, qui passe son temps à murmurer. Et parce que sa tournée est un triomphe partout en France. 

Catégorie : « Création audiovisuelle » 

Basique d’Orelsan – Pourvu de Gauvain Sers – Territory de The Blaze

Notre choix : The Blaze

Pourquoi le prix peut lui échapper : Parce que le duo parisien, en à peine deux clips, a réussi à mettre en place tout un univers, toute une esthétique qui lui permet déjà de gagner des prix à l’international, d’être programmé à Coachella et de mettre en lumière des petits tubes synthétiques parfaitement ficelés et capables de séduire le plus grand nombre.

Catégorie : « Chanson originale »

 Dommage de Bigflo & Oli – Ton mec de Kyo – Si j’étais là de Louane – Roule de Soprano

Notre choix : Bigflo & Oli

Pourquoi le prix peut lui échapper : Parce que, en 2018, il paraît impensable de voter pour Louane et Kyo dans une catégorie nommée « Chanson originale ». Et parce que la victoire de Bigflo & Oli symboliserait à la perfection le statut actuel du hip-hop en France : celui d’une nouvelle variété, bourrée de tubes, de diversité et de figures populaires.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS