Un piano et des œufs brouillés : la véritable histoire du "Yesterday" des Beatles

À peine sorti en salles, le nouveau film de Danny Boyle, « Yesterday », suscite déjà pas mal de vives réactions. Ce qui n’a jamais été le cas de la chanson mythique des Beatles. Voici son histoire.

Rois d'Angleterre. Lundi 14 juin 1965, à Londres, quelques jours après avoir reçu la médaille de membre de l'Empire Britannique par la reine Elizabeth II, les Beatles retournent aux studios d'EMI, sur Abbey Road, et enregistrent de nouveaux morceaux. Les premiers à émerger sont I've Just Seen A Face et I'm Down, deux singles mineurs dans la carrière des Fab Four. Paul McCartney lui-même n'est pas totalement satisfait de cette première session. Une fois la nuit de tombée, l’Anglais décide donc de peaufiner une mélodie qu'il se trimballe depuis quelques mois : celle de Yesterday.

Les débuts d'un succès inévitable ? Pas vraiment à en croire Ringo Starr, bien incapable de trouver les percussions adéquates pour cette mélodie. Pareil pour John Lennon et George Harrison, qui ne voient pas bien l'intérêt d'y ajouter une guitare… Toujours dans les bons coups, George Martin conseille alors à McCartney d'avancer sur le morceau de son côté. Il répugne, hésite (« Quoi, tu veux dire un morceau solo ? »), et finit par se lancer.

À la tombée du lit. Cette mélodie, Paul McCartney l'a mise au point à la maison ; enfin, celle de la famille de sa petite amie de l'époque, l'actrice anglaise Jane Asher. « Je me suis réveillé avec une jolie mélodie dans la tête. Je pensais : « C’est super, qu’est-ce que c’est ? » Il y avait un piano à côté de moi, à droite du lit, près de la fenêtre. Je suis sorti du lit, je me suis assis derrière le piano, j’ai trouvé le sol, puis le fa dièse. » Le reste appartient à l’histoire.

Problème, McCartney a l'impression d’avoir déjà entendu cette mélodie quelque part. Persuadé qu'il s’agit en réalité d’un vieux standard qu’il aurait plagié inconsciemment, il joue alors Yesterday à son entourage, qui le rassure. « Non, c'est touchant, et je suis sûr que ça vient de toi », lui lance-t-on, captivé par ces quelques notes fédératrices que Macca se trimballe depuis janvier 1964 sans trop savoir quoi en faire. En attendant, il lui a toutefois trouvé un titre de travail : Scrambled Eggs (« œufs brouillés » en VF).

Des records et des querelles. Dans la foulée, lors d’une session organisée le 17 juin 1965, les Beatles font pour la première fois appel à un quatuor à cordes pour finaliser les arrangements. Le résultat est beau, immédiat, évidemment accrocheur, et permet aux gars de Liverpool de tenir là leur single le plus souvent repris à travers le monde. Pas mal pour un titre composé en solo (une première à l'époque pour les Liverpuldiens), non diffusé sur les radios britanniques (un choix du groupe) et qui servira quelques années plus tard d'argument à John Lennon dans sa querelle avec son ex-comparse.

« The only thing you've done was Yesterday », chante-t-il, un brin moqueur, sur How Do You Sleep ?. Déjà, c'est faux. Et la moindre des choses aurait été de lui dire merci : aujourd'hui encore, Yesterday est le titre des Beatles le plus souvent diffusé sur les radios du monde entier. Soit plus de 8 millions de diffusions depuis sa sortie.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS