Un informaticien condamné pour avoir hacké la billetterie du Hellfest

Son objectif : griller la file d’attente et « être sûr d’avoir une place ». Mais en réalité, l’homme n’a même pas acheté son billet...

Le mystère est levé. Le 9 octobre, quand les fans de metal ont voulu acheter leur pass pour la prochaine édition du Hellfest, les bugs se sont multipliés, notamment lors de la finalisation de l’achat. On connaît désormais l’origine des problèmes : un homme de 30 ans basé près de Rennes à été condamné à un mois de prison avec sursis pour avoir lancé 46 000 connexions en même temps qui ont bloqué les serveurs de la billetterie en ligne. Le consultant informatique, diplômé d'un bac +5, aurait expliqué aux enquêteurs qu’il voulait absolument avoir une place et qu’il n’arrivait pas à aller au bout de la procédure une fois sur le site. Pour « griller la file d’attente », il aurait donc lancé ces connexions. Cependant, Ben Barbaud, le patron du festival, doute qu’il s’agisse de sa vraie motivation. 

Un acte malveillant ? « Il a réussi à forcer l’accès, il a eu mille occasions d’effectuer des transactions pendant une demi-heure et pourtant… il n’a rien acheté. Et c’est justement parce qu’il n’a rien acheté, que ça a mis la puce à l’oreille des enquêteurs. Sa version ne tient pas. Soit c’est un acte malveillant, soit c’est quelqu’un qui a voulu se lancer un défi informatique », indique Ben au journal Ouest France. La plainte avait été déposée par Weezevent, le prestataire parisien du Hellfest qui gère la billetterie. La fiabilité de l’entreprise en terme de sécurité informatique est remise en question. Et pour l’informaticien, on doute qu’il soit invité au Hellfest cette année.

Le festival se déroulera du 19 au 21 juin à Clisson. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS