Tuto : Comment réussir son retour dans le rap game

Le rap évolue très vite. À tel point que faire une pause peut bien souvent être fatal. Alors que MC Solaar fait son grand retour avec un titre "Sonotone", voici quelques conseils à l'auteur de « Prose Combat » pour réussir son come back, dix ans après "Chapitre 7".

Ne pas se faire garant du « bon » rap. « Le rap est mort », « j’appartiens à l’âge d’or du rap », « nous quand on rappait, on avait des choses à dire », « blablablablabla ». Ce genre de phrases toutes faites et très énervantes sort bien (trop) souvent de la bouche de rappeurs comptant plus de quinze années de carrière et souhaitant se refaire la cerise. Ils expliquent leur absence par une mutation du public, moins exigeant, par le fait que les radios sont méchantes ou que la société ne se fait plus que sur les réseaux sociaux. Gnagnagna. S’il-te-plaît, Claude, ne nous fais pas ce coup-là.

Ne pas montrer qu’on honore un contrat. Ce nouvel album n’est pas motivé par le besoin d’honorer un deal avec une maison de disques. Tant mieux. Lorsque NTM avait fait son « grand » retour en 2008, les membres n’avaient pas caché qu’ils devaient encore un album à leur label Jive. Sur le plateau du Grand Journal, ils avaient même ouvertement abordé la question. C’est tout à leur honneur, mais ça gâche un peu la teuf.

Ne pas trop teaser sous peine de décevoir. L’absence crée le désir. Le désir crée la hype. Sauf que tout miser sur la hype en voulant la faire augmenter de manière exponentielle par l’absence est très casse-gueule. En ce moment-même, c’est Joke qui est face à cette problématique. Pourtant, son absence n’a duré que deux ans. En mars 2017, il sort enfin un titre. Sauf que le projet est un partenariat avec Nike pour promouvoir la nouvelle paire de Air VaporMax. Mouais. Le titre est bon, donc pourquoi pas. Cet été, il faisait paraître trois nouveaux titres annonçant son album « Ultra Violet ». Le résultat est cool, mais après tant de hype, n’aurait-on pas un peu surcoté Joke ?

Ne pas trop vouloir faire la leçon. Lino est régulièrement cité par les autres rappeurs comme étant l’un des tout meilleurs paroliers du rap français. À raison, certes. Mais cette pluie de louanges peut parfois donner un peu trop la confiance. Ça n’est pas parce qu’on s’appelle Lino qu’on peut revenir après dix ans sans album studio officiel (« Radio Bitume », en 2012, était sorti sans son autorisation) et croire qu’on va tout casser facilement. En 2015, donc, la moitié d’Ärsenik est arrivée les deux pieds décollés dans le game avec un album, « Requiem », contenant des pépites, mais aussi très inégal. Rappelons qu’ego-trip et humilité ne sont pas contradictoires. Avec des titres comme Quartier Nord ou La la la, la, MC Solaar l’a d’ailleurs prouvé plus d’une fois.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS