Toutes les fois où Elton John a pété les plombs

Alors que vient de sortir en salles « Rocketman », le biopic qui lui est consacré, vérifions tout de suite si la vraie histoire d’Elton ne serait pas encore plus explosive. On vous donne un indice : l’Anglais le plus excentrique des années 1970 (ex-æquo avec Freddie Mercury) a failli mourir en sautant dans une piscine après avoir pris du Valium.

Qui a vendu plus de 250 millions d'albums en cinq décennies de carrière et bénéficie, à 72 ans, d’une légende en plaqué or ? C’est Elton. Calmé depuis un petit moment, père de deux enfants, l’ex de George Michael laisse pourtant derrière lui une sacrée réputation de fêtard et de cocaïnomane décomplexé. Autant de casseroles assumées qui l’ont poussé à batailler contre la production du biopic Rocketman pour éviter que le film ne censure les scènes de sexe et de drogue. « Certains studios voulaient que l’on atténue les scènes de sexe et de drogue pour que le film n’ait qu’une mention PG-13 [déconseillé aux moins de 13 ans aux États-Unis, nldr], a-t-il expliqué au Guardian. Mais je n’ai pas mené une vie conseillée au moins de 13 ans. » Vous en doutiez ? La preuve en 10 anecdotes plus rock tu meurs.

Il était vierge jusqu’à 23 ans. Étonnant quand on connaît la suite de l’histoire de l’auteur de The bitch is back, mais Elton a avoué avoir conservé sa virginité jusqu’à un âge très avancé. C’est finalement avec son manager John Reid qu’il baissera son pantalon à 23 ans. Une scène fidèlement retranscrite dans le biopic, et où “Rocket Man” et son manager s’en donnent à cœur joie, à San Francisco.

Il a joué déguisé en Donald Duck. Elton John et les costumes, c’est un peu comme Madonna et les playbacks : indissociable. Tout au long des années 1970 et 1980, ses fans ont donc eu la « chance » de le voir en live dans les tenues les plus improbables. Citons les déguisements les plus notables : une statue de la Liberté, un sosie de Mozart, Donald Duck et même en réplique de la tour Eiffel. Explications du principal intéressé : "Je n'étais pas un sex-symbol comme Bowie, Marc Bolan ou Freddie Mercury. Je me suis donc habillé de manière humoristique parce que si je devais être coincé au piano pendant des heures, il fallait au moins que les gens me regardent.” CQFD.

Il a rivalisé avec Axl Rose de Guns N’ Roses. En avril 1992, alors que tous les artistes de son âge sont en quête de respectabilité, Elton profite d’un concert hommage à Freddie Mercury, qui vient de mourir, pour faire trembler le stade de Wembley en interprétant Bohemian Rhapsody avec Axl Rose de Guns N' Roses. On lui doit aussi une étonnante prestation avec les Guns aux MTV Awards de 1992, sur un November Rain chaud bouillant.

Il a joué sur un piano à 1 million de dollars. Si la question était de savoir si Elton John était bling bling, la réponse est oui. La plus grosse preuve ? Un piano à 1 million de dollars sur lequel l’Anglais a joué 207 fois en 6 ans et demi à Las Vegas, de 2011 à 2018 lors d’une résidence 24 carats. L’objet qui coûte un bras comportait notamment 68 écrans LED (!!!), pesait 1451 kilos et a nécessité 4 ans de boulot pour sortir de l’usine. Le modèle, comme tous ceux utilisés par le pianiste depuis ses débuts, est un Yamaha.

Il a été président d’un club de foot. Derrière les paillettes et les froufrous du chanteur, difficile d’imaginer un fan hardcore du ballon rond. C’est pourtant le cas : dans la seconde partie des années 1970, Elton John annonce qu’il arrête la scène et devient le président du petit club de Watford, en Angleterre. Logique : c’était sa ville natale.

Il a sorti 4 albums en 1 an. Peut-être à cause de l’abus de drogues (voir plus bas), il fut un temps où Elton était ultra productif. Au début de sa carrière, il accomplit même l’exploit de faire tomber 4 disques en 12 mois, parmi lesquels "Tumbleweed Connection" et "Madman Across the Water", l’un de ses albums les plus réussis.

Il a pris plus de drogues que tout le monde. Forcément, on y arrive : si l’habit ne fait pas le moine, il y contribue. Et quand un musicien est capable de s’habiller dans des tenues aussi extravavagantes, forcément… ça cache quelque chose. À savoir une sévère addiction à l’alcool et à la cocaïne. Dans ses memoires, il confie : "J'étais un toxicomane et absorbé par moi-même. Au début des années 1980, des gens mourraient du SIDA à droite, à gauche et tout autour de moi, des amis. Et pourtant, je n'ai pas stoppé ma consommation, c’est ça qui est terrible avec la dépendance, c'est une vraie maladie." La légende raconte même qu’à "l’apogée" de son addiction, Elton sniffait de la coke toutes les 4 minutes et pouvait rester éveillé pendant 3 jours. Avec le recul, Elton s’avoue chanceux d’en être sorti presque indemne. Tu m’étonnes, John.

Il a failli mourir en 1975. Une chose en entraînant une autre, Elton a manqué de peu de mourir à cause de ses addictions. La plus formidable anecdote ? Un saut dans une piscine en 1975 après que le musicien a gobé du Valium et plongé du haut de son manoir en criant “je vais mourir” sous les yeux de sa mère. Et de sa grand-mère.

Il a joué avec Queens of the Stone Age. C’était en 2013 sur l’album « …Like Clockwork » où Elton tient les claviers sur le titre Fairweather Friends. Le groupe de Josh Homme lui rendra la pareille en 2018 sur l’album de reprises consacré à Rocket Man (ils reprendront "Goodbye Yellow Brick Road").

Enfin, il a couché avec un agent du KGB. C’était en 1979, année pendant laquelle Elton sera l’un des premiers musiciens occidentaux à passer la frontière russe pour s’y produire. Mais pas de bol, Elton était parano (voir chapitre sur la drogue) : "Je savais que nous étions surveillés tout le temps, j'avais un interprète dépêché par les autorités mais… J'ai fini par coucher avec lui sur le toit de l'hôtel." Après ça, vous ne regarderez plus jamais l’auteur de la B.O. du Roi Lion de la même manière.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS