Pourquoi The Last Shadow Puppets nous surprennent-ils encore ?

Après nous avoir fait le coup du second album après huit ans de pause, les deux compères anglais balancent, mine de rien, un excellent EP de fin d’année. Joyeux Noël.

En avril dernier, et sans trop crier gare, sortait le second album du duo formé par Alex Turner (leader des Arctic Monkeys) et Miles Kane (ex leader des Rascals), artiste solo sur la voie de l’accomplissement et surtout BFF du bel Alex. Rien que le titre annonçait la couleur : « Everything You’Ve Come To Expect ». On a vu plus modeste, mais bien plus raté aussi. Dans le genre rock rétro langoureux, l’album se pose là. Côté look, on a un choc : Miles se la joue petit mafieux de L.A. avec le crâne rasé et, tout comme Turner qui n’a plus lâché sa gomina depuis quelques années, arbore un jogging circa 77 sur les photos presse. Avec des mocassins bateau.

S’ensuit une tournée assez impressionnante où, nouveau roulement de tambours, les deux musiciens se révèlent être des Brett Sinclair en puissance. Turner sort son peigne et se recoiffe toutes les deux minutes, Kane en fait trois tonnes dans le registre guitar hero et les deux se tournent autour dans une chorégraphie savamment étudiée. Bref, un charisme au top pour ceux qu’on avait laissés, après le premier album de The Last Shadow Puppets, au rayon des post ados sous Biactol.

Alors qu’on ne pensait plus entendre parler d’eux pendant un moment (ils avaient clôturé leur tournée à Rock en Seine fin août 2016), ils terminent l’année avec un EP en décembre. Sur la tracklist, des versions alternatives de deux titres de « Everything You’Ve Come To Expect » mais surtout quatre reprises. Les Cactus de Dutronc (avec l’accent anglais, c’est si cute), Totally Wired de The Fall, This Is Your Life des Glaxo Babies et Is This What You Wanted de Leonard Cohen, un hommage pre-mortem quand on sait que le chanteur canadien était encore envie au moment de l’enregistrement. Dans le clip, Turner fait quasiment l’amour avec le micro et porte le débardeur noir le plus échancré du monde.

Cette manière d’affirmer leur virilité toute neuve, d’abuser de la pose sans complexes… Agaçant ? Peut-être, mais c’est exactement tout ce à quoi on pouvait s’attendre d’eux, sans même en avoir conscience. Et c’est aussi en quoi Turner et Kane réussissent à nous surprendre à chaque fois. Sortie de l’EP prévue le 2 décembre.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS