Quand les stars de la pop se font virer des bandes originales

La saga « Star Wars », dont le dernier volet vient de sortir, illustre parfaitement la symbiose possible entre un réalisateur et un compositeur. Mais tout le monde n’a pas la chance de John Williams. Frank Ocean, Bowie ou Radiohead peuvent en témoigner.

Frank Ocean, écarté de Django Unchained

« Frank Ocean a écrit une fantastique ballade qui est vraiment magnifique et poétique à tous points de vue. C’est juste que je n’avais pas de scène pour elle. » Dans une interview à Pitchfork, Quentin Tarantino semble clairement désolé d’avoir écarté la star incontestée de la soul des années 2010 de son film Django Unchained. De son côté, Frank Ocean se console comme il peut et autorise, en 2015, Antoine Fuqua à utiliser Wiseman dans La rage au ventre. Le film est moins prestigieux, la B.O. également, mais ça offre malgré tout une sortie physique à son titre. C’est toujours ça de pris.

El-P, pas retenu pour Blade Runner 2049

On peut être l’incarnation même du hip-hop indépendant de la fin des années 1990, tout cartonner aujourd’hui au sein de Run The Jewels et être rejeté comme un moins que rien d’un projet aussi ambitieux que Blade Runner 2049. EL-P le sait mieux que quiconque : alors qu’il venait de composer un morceau en hommage à Vangelis, sur le même synthé que le compositeur grec à l’origine de la bande-son du film original, l’Américain a en effet été mis à l’écart à la dernière minute. Pas de quoi le vexer pour autant, lui qui déclarait sur Instagram qu’il était déjà très honoré d’avoir été sollicité pour un tel film à la base.

Bruce Springsteen, écarté de Harry Potter

Là, on parle quand même d’un songwriter qui a été nommé aux Oscars pour ses morceaux réalisés pour Philadelphia et La dernière marche, d’un artiste que l’on surnomme « The Boss » et d’un musicien qui jouit d’assez de notoriété (populaire, critique, etc.) pour logiquement se voir courtiser par tout le gratin hollywoodien. Chris Columbus est donc un cas à part, lui qui a refusé I’ll Stand By You Always du chanteur américain pour le premier volet de la saga Harry Potter en 2001. Dommage. D’autant que Springsteen s’est dit très triste de ce refus, précisant qu’il avait tenté d’écrire ici une chanson très différente de ce qu’il proposait habituellement.

Radiohead, pas retenu pour James Bond

En plein enregistrement de son nouvel album, « A Moon Shaped Pool », Radiohead stoppe tout pour réaliser un rêve : composer le thème principal du nouveau James Bond, Spectre. Malheureusement, rien ne va se passer comme prévu : Sam Mendes, le réalisateur, ne sait pas quoi faire de cette chanson, qu’il trouve absolument magnifique mais trop maussade pour figurer au sein du film. Finalement, c’est Sam Smith qui est appelé à la rescousse, mais Radiohead ne se décourage pas, balance gratuitement Spectre juste avant les fêtes de fin d’année et se dit qu’avant lui, Johnny Cash, Ace Of Base et Blondie ont connu la même désillusion.

David Bowie, ridiculisé dans L’homme qui venait d’ailleurs

En 1976, David Bowie tourne dans L’homme qui venait d’ailleurs, tient même le premier rôle et est censé en interpréter la bande originale. Pas de chance, l’Anglais produit alors une musique « inutilisable », selon le réalisateur Nicolas Roeg, et est remplacé par John Phillips (fondateur des Mamas and the Papas) et Stomu Yamashta, un compositeur japonais jusqu’alors inconnu. Ça la fout mal… Mais l’histoire ne s’arrête pas là : selon certaines rumeurs, Bowie aurait réutilisé une partie de son travail sur « Low », l’un des chefs-d’œuvre de sa discographie.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS