Selon une étude, les fans de heavy metal seraient de gros Bisounours

Vous ne verrez plus les métaleux qui montrent leurs fesses à la TV de la même manière.

Les plus heureux. Elles font partie des questions que l’on se pose : est-ce que les gens dépressifs écoutent uniquement des musiques tristes ? Est-ce que les chansons joyeuses nous rendent plus heureux ? Est-ce que les métaleux sont des personnes violentes ? Pour vous aider à répondre à la dernière, un professeur en psychologie, William Forde Thompson, s’est récemment penché sur les émotions que ressentaient des fans de heavy metal. « Nous sommes arrivés à la conclusion qu’ils ne sont pas violents, annonce le professeur. Ils ne ressentent pas de colère en écoutant cette musique mais éprouvent des émotions positives, comme de la joie, de la paix ou encore de la transcendance. » Les métaleux seraient-ils, en réalité, les plus heureux de nous tous ?

Fausse idée. Il s’agit donc d’un cliché, même si celui-ci persiste au sein de la société. On entend souvent des phrases toutes faites comme : « Pour aimer ce genre de musique, il faut aimer la violence. » Eh bien non, pas du tout. Dans ses recherches, le professeur a remarqué que beaucoup de fans de heavy metal disent écouter cette musique de manière cathartique, c’est-à-dire pour relâcher toutes les émotions négatives et ne garder que celles qui sont positives. À force d’écouter des morceaux considérés comme violents, les fans de metal ne le deviennent pas forcément. À vrai dire, derrière la « carapace métal », ils seraient de gros nounours. Satan bouche un coin, hein ?

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS