Selon Liam Gallagher, Oasis serait sur le point de se reformer

Rendez-vous en 2022, si l’on s’en tient à Liam. À moins qu'il ne s'agisse encore une fois d'une grosse blague.

La fin du mirage Oasis ? Depuis le 28 août 2009, tout a été à peu près dit sur la séparation violente des frères Gallagher, dans les backstages de Rock en Seine. « [Noel] s'est transformé en gros con, expliquait l’été dernier Liam à Brut, il voulait le groupe pour lui tout seul. » Moralité : un public parisien privé de concerts, et suicide en direct du plus grand groupe de la Britpop.

Depuis, chacun a mené sa barque en solo, artistiquement avec plus ou moins de succès ; Liam avec deux albums (dont le dernier « Why me ? Why not ? » en 2019), Noel avec déjà 4 efforts avec ses High Flying Birds. Mais la vérité, comme pour les Beatles, reste que, n’en déplaise aux fans, les Gallagher ont toujours été meilleurs ensemble que séparés. Et ce n’est pas leurs invectives par tweets interposés qui, aussi tonitruantes soient-elles, permettront de calmer la douleur.

Or, il se pourrait bien que cette douleur ait une fin. Alors que plus personne n’attendait, en 2020, de reformation du groupe le plus insolent du rock anglais, voici un tweet, justement, signé par Liam Gallagher : « J'ai l'intention de me retirer en tant qu'artiste solo après mon troisième album solo [il en a déjà sorti deux, nldr] car je viens de recevoir un appel de mon frère me suppliant de recommencer Oasis en 2022. » Twitter s'est ensuite enflammé dans les commentaires sous ce statut, sans surprise.

Info ou intox ? Difficile de savoir si ces propos sont une énième provocation pour tenir les fans en haleine dans ce qui ressemble à la meilleure série rock des dix dernières années, mais il semble que cette fois, tous les feux soient au vert pour une véritable reformation. Feux orange, du moins, tant Liam s’est déjà maintes fois exprimé sur son souhait de rallumer Oasis – en même temps qu’il inondait son frère de vannes sadiques, preuve de l’amour-haine qui les unit.

Pourquoi attendre 2022 pour une reformation ? No one knows… Peut-être le temps nécessaire pour remettre la machine en marche et lancer l’enregistrement d’un nouvel album ? Si tel était le cas, ce dernier arriverait 28 ans après la déflagration du premier, en 1994. Et ce serait définitivement un événement, peut-être.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS