Selon une étude, 7 musiciens sur 10 seraient dépressifs et angoissés

Dans son dernier rapport, l’association indépendante britannique Help Musicians UK tente, au travers de plusieurs entretiens réalisés avec divers musiciens, de cerner les problèmes liés à la santé mentale des artistes afin de trouver des solutions durables et concrètes.

Pour être heureux, changez de métier. Dans la première partie de ce rapport, publiée en novembre 2016, l’association en arrivait à ce constat, qui résume si bien le problème de toute une industrie : « Faire de la musique est thérapeutique. Mais essayer d’y faire carrière est dévastateur. » 71% des musiciens interrogés lors de cette enquête disaient souffrir de panique et d’anxiété. 68,5% avouaient vivre des états de dépression, contre 20% en moyenne au sein de la population britannique. Les chiffres sont bel et bien là, devant nous. Mais que faire avec ? La seconde partie de l’étude, publiée le 16 octobre, a pour but de répondre aux questions les plus évidentes : pourquoi ? Et que pouvons-nous faire ?

« L’association s’engage donc à former un groupe de travail qui réunit tous les acteurs de l’industrie musicale afin d’établir ensemble un guide des bonnes pratiques face aux problèmes mentaux. »

Raison n°1 : la précarité. Pour mieux cerner les sources de ces problèmes mentaux, l’association a décrypté 26 entretiens réalisés avec divers musiciens indépendants, dans le but de comprendre les difficultés auxquels ils font face. Celle qui arrive en tête : la précarité. Viennent ensuite les appréhensions face aux critiques, le rythme de travail et des tournées, ainsi que l’environnement parfois chaotique, où alcool et drogues font bon ménage. 

SOS assistance pour les musiciens. L’association s’engage donc à former un groupe de travail qui réunit tous les acteurs de l’industrie musicale afin d’établir ensemble un guide des bonnes pratiques face aux problèmes mentaux. La campagne « Music Minds Matter » a été lancée dans le but de réunir assez de fonds pour mener à bien ces projets, dont un soutien téléphonique opérationnel 24h/24 avant la fin de l’année. Le but principal est donc d’agrandir leurs actions à toutes les sphères de l’industrie musicale, pour tenter d’éradiquer le problème de manière plus large, avec l’aide de tous.

« Certains spécialistes affirment qu’une partie de la promotion musicale exploite ces dispositions à la dépression et à d’autres pathologies. »

La relation entre l’industrie musicale et les problèmes mentaux des musiciens a souvent été ambiguë. Certains spécialistes affirment qu’une partie de la promotion musicale exploite ces dispositions à la dépression et à d’autres pathologies : l’image de l’artiste tourmenté, mal dans sa peau, qui s’extériorise grâce à la musique est bien connue. Après avoir entendu les musiciens, l’association souhaite donc mener des projets concrets. Et pas uniquement pour les artistes, mais aussi pour ceux qui travaillent dans l’ombre.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS