Rencontre avec Mahalia, la petite protégée d'Ed Sheeran

Le talent n’attend pas le poids des années et Mahalia en est la preuve vivante. Son premier contrat, elle l’a signé à 13 ans, juste avant qu’Ed Sheeran ne l’invite à monter sur scène et qu'elle ne sorte son premier album. Aujourd’hui elle se prête au jeu des questions, pour une interview en forme de gros smiley.

Tu as commencé très jeune dans la musique. Quel est ton premier souvenir ?

J'ai commencé à écrire des chansons quand j'avais huit ans et elles étaient vraiment horribles. Je pense que c’est mon premier vrai souvenir en tant qu'artiste : juste moi en train d'écrire et d'obliger ma famille à m'écouter chanter. Ma toute première chanson s'appelait My Angel et franchement j'ai toujours du mal à savoir de quoi elle parle. J'ai beau la relire, elle est totalement incompréhensible, à mon avis je devais essayer de sonner comme une personne plus âgée.

Quand tu parles de ta musique tu dis que c’est de la « Psycho Acoustic Soul ». D’où vient ce terme ?

C'est mon père qui l'a trouvé quand j’étais petite, du coup j'ai grandi en gardant cette idée en tête et c'est vrai que ça colle plutôt bien. J'ai toujours trouvé compliqué de m'identifier à un genre particulier parce que sinon le public finit par avoir des attentes sur ce que tu pourrais avoir à leur proposer. C'est pour ça que je ne dirai jamais que je suis une artiste R'n'B ou une chanteuse folk. « Psycho Acoustic Soul » ça veut à la fois tout et rien dire donc c'est une bonne manière de me définir entièrement.

Il y a surtout deux morceaux qui ressortent de ton travail. Tu peux nous parler de Sober ?

Avant de composer Sober j'ai reçu un beat de Maths Time Joy, je l'ai écouté et je n’ai vraiment pas accroché. Ce n'est pas qu'il était mauvais mais je n'avais pas l'impression qu'il me correspondait, du coup je l'ai laissé de côté pendant un moment. Un jour, alors que je sortais d’une rupture amoureuse, je suis revenue au studio et j'ai commencé à écrire. J’étais au fond du trou mais les mots ont commencé à couler et c’est à ce moment que j’ai repensé au beat de Maths Time Joy, il collait parfaitement. J’ai quand même pris six mois pour finir le morceau. C'est compliqué d'écrire convenablement quand on déborde d'émotions.

Et pour Proud Of Me ?

J'ai commencé à l’écrire la même soirée que Sober, par contre je l’ai fini le soir même. Sur ce morceau je voulais que les gens me comprennent. J'écris de manière personnelle en me basant sur mes propres expériences mais ça m’arrive aussi souvent de m’inquiéter et de penser à ce que les gens pourraient penser de moi. Dans Proud Of Me les chœurs jouent un rôle primordial pour que tout le monde puisse chanter et s'identifier à la chanson. C’était important pour moi.

Qu’est-ce que ça fait de partager la scène avec Ed Sheeran ? Il t’a donné des conseils ?

C'était incroyable ! Ed est un amour, il est très humble et pour moi ça fait toute la différence. J'ai eu la chance de l'accompagner sur scène en tournée et c’est un de mes meilleurs souvenirs en tant qu’artiste. Du coup je suis extrêmement reconnaissante envers lui. Ses conseils par contre ce n’est pas tellement le genre que je peux dévoiler en pleine interview... Il a surtout insisté sur le fait que je devais avoir pleinement confiance en moi, que je saurais toujours quoi faire.

Quels sont les artistes qui t’ont influencée ?

Tous les noms qui me viennent à l’esprit sont ceux de femmes. Des artistes de grand talent comme Jill Scott, Angie Stone, Lauryn Hill, Erykah Badu, India.Arie, Amy Winehouse ou Adèle. Elles ont toutes une signification particulière pour moi.

Tu connais quelques chansons françaises ?

Tu sais quoi, tu vas peut-être pouvoir m'aider ! Ça fait des mois que j'essaie de retrouver un groupe que j'écoutais tout le temps avant, un son de hip-hop que je mettais avec mes potes et qui m’obsédait… (après quelques recherches il s’avère que ce morceau c’est Souviens-toi de 1995). Sinon je n’y connais pas grand-chose en musique française. Maintenant que ça fait deux ou trois fois que je passe à Paris je me rends compte que votre musique à l’air très… puissante. Il faudrait que je m'y intéresse de plus près.

Tu as prévu de fêter ton anniversaire avec tes fans. Quel lien entretiens-tu avec eux ?

Ça sera mon plus gros show avec une énorme scène et des tas d’invités. L’idée de partager ce moment avec mes fans m’est venue naturellement. Je n’allais pas leur filer mon numéro pour qu'on aille faire la tournée des clubs ensemble mais ils sont la seule raison pour laquelle je suis ici en train de répondre à ces questions. Je voulais vraiment fêter mon passage dans la vingtaine avec eux, ils sont mon gang, ma team. On a grandi et on va continuer à grandir ensemble. Il fallait que ce soit un moment spécial.

On te souhaite quoi pour la suite ?

En ce moment je suis beaucoup en studio et j'aimerais que ça continue pour faire toujours plus de concerts et réaliser mes projets. Peut-être même un album l'année prochaine qui sait. En tout cas rester aussi bien entourée et pouvoir montrer à tout le monde qui je suis réellement.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS