Tout ce qu'on sait déjà sur le retour des Arctic Monkeys en 2018

C’est à coup sûr l’un des événements de l’année et, bonne nouvelle, ça se précise de jour en jour.

Enfin de retour. Quelques jours après avoir annoncé sa présence au Firefly Festival (Delaware, États-Unis) aux côtés d’Eminem ou de Kendrick Lamar, Arctic Monkeys s’apprêterait à confirmer d’autres dates aux festivals Mad Cool (Madrid), Primavera Sound (Barcelone) et Rock Werchter (Belgique). C’est le NME qui avance cette information et c’est suffisant pour acter la sortie d’un nouvel album d’Alex Turner et sa bande cette année, possiblement avant l’été.

Un album mystère. Une bonne nouvelle, forcément, quand on sait que le dernier album des Anglais (« AM ») date de 2013, qu’il s’agit encore de la meilleure vente en vinyle en Angleterre de la décennie 2010 et que leur leader semblait plus occupé ces derniers temps à jouer les crooners aux côtés de Miles Kane au sein de The Last Shadow Puppets. Pour le moment, peu d’informations circulent pourtant. À peine sait-on que James Ford devrait être une nouvelle fois de la partie du côté de la production et que, à en croire le bassiste Nick O’Malley, des sessions d’enregistrement aurait été entamées à Londres, dans un lieu tenu secret.

Un nouveau single d’ici fin janvier. Selon certaines rumeurs, Arctic Monkeys aurait également enregistré une partie de ce sixième album à Sheffield (leur ville d’origine, où l’ancien comparse Andy Nicholson a déclaré leur ouvrir volontiers les portes de son studio) ou Los Angles (leur ville d’adoption). Arctic Monkeys US annonce même de son côté un premier single d’ici fin janvier…

Ce qui est certain, c’est que le son du groupe devrait encore une fois évoluer, surtout quand on sait qu’Alex Turner se passionne de plus en plus pour les mélodies de Scott Walker, que Matt Helders a multiplié les collaborations ces dernières années (Iggy Pop, Queens Of The Stone Age, Lady Gaga) et qu’aucun des cinq précédents disques ne donnait l’impression de tourner en rond. Chez Jack, on miserait volontiers sur un univers plus ouvertement psyché. Pourquoi ? Parce que la reprise de Feels Like We Only Go Backwards de Tame Impala est l’un des seuls morceaux d’Arctic Monkeys à avoir fuité depuis « AM » et qu’il était l’une des plus belles choses que l’on ait pu entendre en 2014.

Crédit photo : Zackery Michael.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS