Quincy Jones lance le « Netflix du Jazz »

À 84 ans, le producteur qui a rendu riche Michael Jackson aurait pu décider de profiter de sa retraite dans une villa de Beverly Hills. Mais non, papy aime le Stream et a créé Qwest TV.

Jazz à la demande. Les raisons de se réjouir pour le jazz sont ces jours-ci assez peu nombreuses. Tous les géants du genre sont décédés ou presque et un passage chez n’importe quel disquaire donne, en général, l’impression de visiter le cimetière des éléphants. C’est certainement ce qui a poussé le plus célèbre des producteurs du jazz et du R’n’B, mister Quincy Jones, a mettre les mains dans le disque dur. Qwest TV, qui ouvre ce vendredi, est son idée : la plateforme proposera aux abonnés des concerts, des documentaires et des interviews exclusives avec en vedette, pour l’ouverture, Aretha Franklin, Anderson .Paak, Chick Corea ou encore Wayne Shorter.

140 000 dollars de levée de fond. Proposé au tarif de 9,90 €, l’abonnement à Qwest TV doit permettre d’occuper un terrain jusque-là laissé en jachère, mais aussi de mettre en avant toutes les musiques noires, au-delà du jazz. Des musiciens comme Badu ou Kamasi Washington ont déjà apporté leurs soutiens, et Quincy a pu également compter sur les fans de la note bleue (plutôt du genre hardcore) grâce à une levée de fond sur Kickstarter ayant permis de récolter 142 000 dollars d’abonnements.

« Je crois que d’ici une centaine d’années, lorsque les gens se rappelleront le 20e siècle, ils verront Bird [Charlie Parker], Miles [Davis] et Dizzy [Gillespie], comme Mozart, Bach, Chopin et Tchaïkovski. » (Quincy Jones)

Dépoussiérer la musique à papa. On ne sait pas encore si le modèle économique de la plateforme permettra au jazz de se payer un lifting, mais au moins avec Quincy Jones dans la balance, c’est une nouvelle de poids. Rappelons que le trompettiste et arrangeur s’est fait connaître auprès du gratin du 20e siècle (Sarah Vaughan, Count Basie, Cannonball Adderley, Ray Charles, Eddie Barclay, etc) et encore plus derrière la table de mixage des trois albums les plus importants de Michael Jackson (« Off the wall », « Thriller » et « Bad »).

Autant dire que le CV parle autant que la musique. « Je crois que d’ici une centaine d’années, lorsque les gens se rappelleront le 20e siècle, ils verront Bird [Charlie Parker], Miles [Davis] et Dizzy [Gillespie], comme Mozart, Bach, Chopin et Tchaïkovski. » Et comme on s’en doute, il espère bien que Qwest TV pourra jouer le passeur de relai pour les nouvelles générations. Pour y arriver, la plateforme proposera dès vendredi des centaines d’heures de concerts et docu garantis sans publicité, et des résumés écrits par des experts du jazz.

Plus d’infos sur Qwest TV sur le site officiel.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS