Qui es-tu Greta Van Fleet, enfant caché de Led Zeppelin ?

Du fin fond du Michigan, ce groupe de frères obsédés par les seventies et Led Zep vient de rafler le Grammy de l’album rock et déclenche l’hystérie un peu partout. Alors, la copie est-elle meilleure que l’original ?

Blind test ? C’est troublant : il suffit de placer n’importe quel titre de Greta Van Fleet sur la platine pour immédiatement penser à n’importe quel titre chanté par Robert Plant. Whole Lotta Love, Good Times bad times, Black Dog… Le groupe des trois frères Kiszka semble avoir, consciemment ou pas, composé l’équivalent « moderne » pour chacun des tubes de Led Zeppelin entré depuis longtemps à la postérité.

Ainsi porté par le vent du passé, Greta Van Fleet déterre un genre qu’on croyait à jamais oublié : le rock & roll ! Avec des guitares, des solos, un chanteur capable de monter dans les aigus sans paraître ni stupide ni asthmatique. « Truc de dingue », comme disent ceux qui les écoutent : eux, ce sont des gamins de moins de 30 ans déçus d’avoir raté la bande de Jimmy Page voilà 40 ans, bien heureux de pouvoir ressentir le frisson, par procuration, avec « From The Fires », nommé album rock de l’année aux derniers Grammys.

Du rock de jeunes vieux ? C’est quand même la question qu’on peut se poser en écoutant « Anthem of the peaceful army », dernier album en date. "On a vu notre public tripler entre le début et la fin 2018", racontait récemment le groupe à Rolling Stone. On veut bien les croire. Les frères Kiszka n’ont pas chômé pour s’extirper de leur Michigan natal. Et il aura fallu 7 ans au groupe pour arriver sur la première marche du podium (quatre nominations aux Grammys cette année, dont une victoire).

À chacun de se faire son avis sur l’originalité du groupe, toujours est-il que des chansons comme The Cold Wind sonnent comme un gros emprunt au Rock & Roll de qui vous savez, idem pour le plus gros « tube » de Greta, Highway Tune. Impossible, à moins d’avoir enfilé un paquet de boules Quies dans l’ensemble de votre tube auditif, de ne toujours pas penser à qui vous savez. Interrogé sur le sujet, Robert Plant a lui-même déclaré que le choix du chanteur de Greta Van Fleet « lui rappelait quelqu’un qu’il connaît très bien ». Tu m'étonnes, John. 

Le principal intérêt pour Greta Van Fleet, c’est la somme de discussions provoquées à ce propos sur les réseaux. Les pro, les anti : chacun y va de son argument pour soutenir ou condamner ce groupe réanimant un genre qu’on pensait mort (à tort ou a raison). De quoi se demander si le rock américain, à l’image du locataire de la Maison blanche, n’est pas devenu un poil trop conservateur.

Il leur reste maintenant à composer un vrai tube du niveau de Led Zeppelin qui, rappelons-le, s’était lui même très fortement inspiré d’un autre groupe (Spirit) pour son Stairway to heaven. Comme quoi, l’histoire de la musique est une grande boucle.

Greta Van Fleet a déjà prévu un nouvel album pour 2019, le groupe sera en concert au Zénith de Paris au mois de mars.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS