Qui es-tu Fontaines D.C., groupe irlandais qui veut tuer U2 ?

Les cinq Dublinois, inspirés par la poésie et le post-punk, s’apprêtent à sortir un premier album en avril.

Teenage Kicks. Quand on pense au rock britannique, Dublin n’est pas souvent citée dans les premiers. Londres, Glasgow et Manchester accaparent presque toute l’attention, tant ces villes respirent la musique à tous les coins de rue. Mais Fontaines D.C. (pour Dublin City) compte bien remettre le pays des Undertones au centre du rock. 

Des poètes punk. Grian Chatten, Conor Deegan III, Carlos O'Connell, Conor Curley et Tom Coll se rencontrent dans une école de musique et se lient d’amitié autour d’une passion commune : la poésie, et plus précisément les œuvres de Kerouac et des écrivains de la Beat Generation. Ensemble, ils s’encouragent à écrire et puis l’idée de former un groupe les titille. Le succès de Girl Band (autre groupe de noise-punk irlandais) et le sentiment qu’il est train de se passer quelque chose à Dublin, avec l’émergence d’autres groupes comme Melts et Just Mustard, donnent des ailes à Fontaines D.C. 

Quitter Dublin. Dès le départ, l’idée de faire de la musique est pour Fontaines D.C. un moyen de quitter Dublin. Le groupe part donc à la conquête de Londres et se met à fréquenter des groupes comme Idles et Shame. Sans renier ses origines et le passé littéraire de Dublin qui inspire énormément le groupe, la volonté est surtout de ne pas s’enraciner en Irlande. Et d’essayer de conquérir le monde.

Tout pour eux. Quand on écoute Fontaines D.C., les influences sont omniprésentes (The Fall, Public Image Limited, Idles, etc.) mais pas dérangeantes. Car si ce groupe réussit à convaincre, c’est grâce à l’énergie et à l’honnêteté qui se dégagent de leur musique. Un sentiment d’urgence, comme si le chaos était sur le point de venir tout dévaster. Entre le « pop » Boys In The Better Land, l’hostile Chequeless Reckless et le nouveau single Big, où le chanteur sublime un accent fait pour ce genre de mélodies, Fontaines D.C. semble avoir assez de cordes à son arc pour percer en 2019.

Ready. Surtout que le groupe, qui a beaucoup tourné ces deux dernières années en Europe, en Grande-Bretagne et aux États-Unis, a signé un contrat avec le label Partisan Records et va sortir un premier album, intitulé « Dogrel » le 12 avril. Après une année 2018 marquée par Shame, Idles ou encore Iceage, 2019 pourrait bien être l’année de Fontaines D.C. En tout cas, les Irlandais sont prêts. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS