Qui es-tu Boy Pablo, digne successeur de Mac DeMarco ?

Le groupe norvégien réussit à convaincre avec une pop efficace qui décrit, une fois de plus, les relations amoureuses.

Du Chili à la Norvège. Est-ce que le thème de l’amour est celui qui inspire le plus les musiciens ? Depuis des décennies, les histoires d’amour, les ruptures et les « je-t’aime-moi-non-plus » jalonnent les paroles des musiciens en tout genre. Universel, ce sujet inépuisable est, une fois de plus, le thème prédominant dans la musique d’un jeune groupe de Bergen en Norvège : Boy Pablo. Nicolás Pablo Rivera Muñoz, d’origine chilienne, le forme en 2015 et, deux ans plus tard, il poste une vidéo de l’un de leurs premiers singles, Everytime, sur YouTube.

Millions de vues. Comme dans toute bonne histoire qui débute par le fait de poster une vidéo sur YouTube, le succès est au rendez-vous et les algorithmes de la plateforme ont fait le reste. La chanson, écrite avec le manuel « comment faire une chanson façon Mac DeMarco quand on vient seulement d’apprendre trois accords à la guitare » s’offre un clip tourné dans la petite ville d'Os avec les moyens du bord. Une esthétique « cheap » et « lo-fi » dans l’air du temps, tout comme le single qui fait un carton sur le Web. Il faut dire que le titre a le mérite d’être terriblement efficace. 

Groupe à la mode. « Faire de la musique est comme une thérapie pour moi, mais je ne veux pas non plus prendre les choses trop au sérieux. C’est facile pour moi d’écrire sur les amours de jeunesse mais honnêtement, je ne pense pas être un bon parolier », raconte le chanteur au site NME. Pablo Muñoz parvient néanmoins à réunir une jeunesse et à la toucher. En ce sens, on peut dire qu’il est plus doué qu’il ne le pense. 

Beatles vs Mac DeMarco. La petite sensation sort rapidement un premier EP avec « Roy Pablo » en 2017 et les garçons prennent la route pour jouer en Europe. En mars 2018, Boy Pablo joue au festival L'Ère de Rien près de Nantes et le petit bonhomme surprend par sa maturité et sa voix de crooner. Le groupe, qui écoute Savin Me de Nickelback dans le bus en tournée, se dit plus influencé par les Beatles que Mac DeMarco. Mais le Norvégien confesse qu’il aime la « vibe » du Canadien. 

Boy Pablo là pour durer ? Un deuxième EP, « Soy Pablo » sort fin 2018 et déjà, on sent que Boy Pablo a pris du galon. Même si les chansons sont plus maîtrisées et, d’une certaine manière, plus pro, le groupe continue de prendre les jours un par un sans se prendre la tête. Comme toutes les bonnes choses ont une fin, Boy Pablo a intérêt à en profiter avant qu’une nouvelle sensation fasse le bonheur de l’algorithme YouTube. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS