Qui es-tu, Ariana Grande ?

46 millions d’abonnés sur Twitter, 105 millions sur Instagram et un fan club dévoué corps et âme : portrait d’une des petites fiancées de l’Amérique placée malgré elle au cœur du terrible attentat de Manchester, le 22 mai.

Petite, elle a déjà tout d’une Grande. Née il y a 23 ans dans la station balnéaire Boca Raton, en Floride, Ariana Grande-Butera témoigne d’origines italiennes et d’une voix en or qu’elle exerce, comme Britney ou Miley avant elle, dès son plus jeune âge. Histoire de joindre l’utile à l’agréable, cette enfant hyperactive décide à 10 ans de monter Kids Who Care, groupe de jeunes musiciens performant pour des associations caritatives. Son grand frère, Frankie, se passionne plutôt pour la danse, qu’il pratique encore aujourd’hui (sur les planches ou dans des émissions de télé-réalité), tout en revendiquant son homosexualité et son amour des paillettes. Quant à la petite Ariana, dès 8 ans, elle chante l’hymne patriote.

Une adolescence entre Broadway et la télé. En 2008, elle monte sur les planches de Broadway le temps de la comédie musicale 13 – qui lui vaut son premier prix, le National Youth Theatre Association Award. Puis elle décroche le rôle de Cat Valentine dans la série Victorious, diffusée de 2010 à 2013 sur la chaîne grand public Nickelodeon. Elle y joue, le temps de trois saisons, une jeune fille ambitieuse et délurée qui rêve de devenir une star. Ça sent le vécu. On n’a alors de cesse de la comparer avec un autre produit de sitcom (made in Disney cette fois), Miley Cyrus. Si aucune animosité n’existe entre les deux popstars, copines dans la vie privée, Ariana ne partage pas vraiment le goût de Miley pour le cannabis et le twerk. Plus sage et plus stratégique, elle joue la carte du sex-appeal sans l’auréole white trash. Et quand on lui reproche ses petites tenues, en 2016, elle sait se défendre : « Les femmes ont aussi le droit d’aimer leur corps ! »

A star is bornEn 2013, elle se lance en solo. Justin Bieber l’invite à faire ses premières parties, Mika chante ses louanges… Elle sort son premier single, The Way, en duo avec le rappeur Mac Miller, depuis devenu son boyfriend. Gros carton, suivi de la sortie d’un premier album, « Yours Truly », qui se classe en tête des ventes. Grâce à son timbre soprano auquel rien ne semble résister, on parle d’elle comme de la nouvelle Mariah Carey, voire de la nouvelle Céline Dion. En 2014, rebelote avec « My Everything », où elle enchaîne les featurings sexys (Iggy Azalea, The Weeknd, Childish Gambino, Big Sean et, euh, Kendji Girac). Re carton : Ariana Grande s’impose comme la nouvelle idole des jeunes filles.

2016, l’année de tous les succès. Avec son troisième album, « Dangerous Woman », Ariana Grande rentre définitivement dans la cour des grands. Invitant toujours des grands noms sur ses chansons (Nicki Minaj, avec laquelle elle chante le hit Side to Side, Future, Lil Wayne ou Macy Gray), elle affirme son style : une pop R’n’B brillamment produite, entre autres par le mentor de Britney ou Taylor Swift, Max Martin. Et son objectif : plaire au plus grand nombre sans se perdre en chemin. 2016 la voit aussi assurer l’un des duos les plus accrocheurs de l’année, Faith, avec Stevie Wonder, pour la B.O. du dessin animé Sing (Tous en scène en V.F.). Résultat, elle est élue meilleure artiste de l’année aux American Music Awards. Et le morceau, discrètement, se hisse au niveau du Happy de Pharrell Williams.

Un conte de fée qui vire à la tragédie. Avec le succès d’un autre titre tiré d’une B.O., « Beauty and the Beast », avec John Legend, Ariana Grande commençait l’an 2017 sous les meilleurs auspices… Jusqu’à son concert du 22 mai, à Manchester. Très vite, elle partage son désarroi sur Twitter et son équipe annonce que sa tournée européenne est suspendue.

Réputée pour avoir un grand cœur mais aussi la tête froide, comment va réagir la popstar, qui n’était pas préparée à une telle responsabilité (aussi involontaire soit-elle) ? En musique, sans doute.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS