Qu’est-ce que Metallica a bien pu faire pendant 8 ans ?

Après presque une décennie de silence, un concert super intime à New York et des clips de bourrins, hourra : Metallica is back. Mais où étaient Lars Ulrich et ses copains depuis 2008 ?

Ils voulaient revenir en force. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, non ? Après leur précédent album « Death Magnetic » (2008), ils ont laissé les fans poireauter pendant presque 3000 jours avant d’annoncer un come-back en grande pompe avec un double-album de 12 titres. On imaginait des morceaux longs en conséquence et pourtant, la vidéo en noir et blanc de Hardwired, mise en ligne cet été pour annoncer leur retour, montre un clip court, sobre, mais plus furieux que jamais.

« Se dépêcher doucement. » C’est un art de savoir se faire attendre et Metallica a commencé il y a bien longtemps à distiller des infos. En 2013, le groupe laissait planer la rumeur d’une collaboration avec le plus hip des producteurs, Rick Rubin. En 2014, Lars Ulrich déclarait déjà être « en pleine écriture » avec son équipe. Deux ans plus tard, on apprenait qu’une vingtaine de titres étaient retenus. Mais c’est en août 2016 que « Hardwired », finalement produit par Greg Fidelman (fidèle, oui : il était déjà sur « Death Magnetic »), a définitivement été annoncé pour le 18 novembre. Enfin.

Ils ont joué. Et notamment, voilà quelques semaines, à New York, à l’occasion d’un show dans l’intimité du Webster Hall pour lequel plus d’un fan a dû mouiller la culotte. 25 dollars la place (une partie des bénéfices devait être réservée aux bonnes œuvres) pour un concert devant 1500 spectateurs : comment mieux apprécier une performance des inventeurs du trash metal ? Il n’y a qu’à voir leur récent passage chez Jimmy Fallon, les types sont plus solides que la scène sur laquelle ils jouent.

Ils se sont reposés. Le bassiste a eu 52 ans dimanche, bon anniversaire Robert Trujillo… En fait, si on regarde les dates, leur récent concert new-yorkais marquait tristement un autre anniversaire : les trente ans de la disparition de leur deuxième bassiste, Cliff Burton, décédé dans un accident de bus en 1986 sur la tournée de « Masters Of Puppets ». Metallica a donc 35 ans dans les jambes. Une carrière saluée par un récent documentaire Spotify en 4 chapitres (en partie animé par l’artiste Anthony Schepperd) : Metallica, The Early Years.

Ils sont allés chez Leroy-Merlin. C’est Metallica, pas un bureau de style. Alors quand ils font mumuse avec des ampoules dans leur dernier clip, on ne leur en veut pas trop. Et puis, franchement, ils ont déjà fait tellement pire avec la pochette de « Lulu ».

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS