Pourquoi Kanye West est-il autant obsédé par Dieu ?

Son huitième album, à paraître le 27 septembre, s’appelle « Jesus Is King ». Et c'est encore un clin d'œil au Christ auprès de qui Yeezus semble avoir depuis longtemps trouvé l'inspiration.

Fut un temps où Kanye West voulait faire de Jesus Walks le prolongement logique de la Bible, un titre où il annonce marcher désormais « dans la vallée où se trouve l'ombre de la mort ». C’était en 2004 et depuis l’Américain n’a fait qu’entretenir ses connexions avec Dieu.

Il y a eu I Am A God, où il prétend être entré en communion avec le seigneur (« Je viens de parler à Jésus / Il m'a dit "Quoi de neuf Yeezus?" / J'ai dit "Je me détends en essayant d'entasser ces millions" / Je sais qu'Il est le plus grand / Mais je suis son disciple / Ma maison est la sienne / C'est à nous / Je suis un dieu »), cette Une du magazine Rolling Stone où il posait avec une couronne d'épines sur la tête, cette statue dorée en Jésus posée un temps sur Hollywood Boulevard, ces influences gospels (Ultralight Beam) ou encore ce nouvel album qui doit logiquement paraître d'ici quelques semaines nommé « Jesus Is King ».

Alléluia. Depuis le début de l'année, Kanye West orchestre aussi des "Sunday Services", sortes d'offices religieux où le rappeur/producteur improvise de petits concerts visant à mélanger les genres (gospel, hip-hop, soul et même la house de Chicago, dernièrement) et à soigner les âmes – y compris lors de la dernière édition de Coachella.

Dans une interview chez Jimmy Kimmel, Kim Kardashian parlait même des Sunday Services comme d’une « expérience qui guérit ». Elle semble avoir amplement raison à en croire les propos de son mari dans un entretien à TMZ, persuadé de répandre de l'amour : « Si vous commencez à ressentir de l’amour et à penser au pardon, alors vous pourrez surmonter beaucoup de choses… Je pense que l’amour triomphe de tout. Je sais, du plus profond de mon cœur, de mes tripes, de mon esprit et de mon subconscient, que l’amour est la force la plus puissante de l’univers. Et aujourd’hui, nous avons besoin d’amour. »

Messe pour le temps présent. En se faisant ainsi l’égal de Dieu, beaucoup ont reproché à Kanye West de façonner un nouveau culte. On peut en rire ou s'en s'offusquer - ça dépend, au fond, de votre relation à Dieu ou de votre degré de sensibilité -, mais on peut également s'interroger : et si ces Sunday Services n’étaient pas une secte, mais une façon pour Yeezus de se sauver en expérimentant la matière sonore et en libérant les âmes en peine ? Et si l’Américain ne se prenait pas pour le fils de Dieu, mais uniquement pour un prêcheur, un artiste capable de guider ses fans pour faire face à un futur incertain ?

Ce qui est sûr, c’est que Kanye West trouve depuis toujours dans la religion une source de création sans fin, un moyen de questionner notre société où tout n’est que spectacle. La figure du Christ y compris.

Crédits photo : Liam MacRae.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS