Les nouvelles faces cachées de Pink Floyd

27 disques dont 10 CD et 9 DVD, douze heures de musique et quinze rien qu’avec des vidéos rares et inédites, le coffret "Early Years 1965-1972" fraichement sorti montre que la camionnette Pink Floyd avait encore un double fond. Jack a désossé la machine pour un top 5 des chansons cachées.

Vegetable Man (1967) : Dédié aux débuts discographiques de Pink Floyd, le premier CD de cette anthologie monstre s’attarde sur les années Syd Barrett et propose Vegetable Man, un joyau psyché-garage estampillé 1967 enfin disponible dans une version remasterisée totalement défenestrante. Les fans exultent, les bootleggers reprennent un Lexomil.

Atom Heart Mother (BBC Session 1970). Une épatante BBC Session millésime 70 culmine lors de son grand final, un magistral Atom Heart Mother en mode orchestral exécuté en présence du Philip Jones Brass Ensemble et de la chorale de John Alldis. « J’aime la musique de Pink Floyd car elle est optimiste », commente un John Peel qui ignore encore tout de « The Wall ».

The Riot Scene (« Zabriskie Point Soundtrack », 1970). Regroupées sur le deuxième CD, les seize chutes de la bande originale de Zabriskie Point constituent un autre point fort du coffret. The Riot Scene, un délicat instrumental pianoté par Rick Wright, installe les prémices d’Us And Them, qu’on retrouvera trois ans plus tard dans le carton planétaire de « The Dark Side Of The Moon ».

One of These Days (BBC Session, 1971). La BBC again, septembre 1971. Sous les yeux et les oreilles d’un public déchaîné et d’un John Peel plus groupie que jamais, un One Of These Days particulièrement abrasif est ponctué par le menaçant « Un de ces jours, je vais te tailler en petits morceaux » vocodé par le batteur Nick Mason. Quand Pink Floyd invente Phantom of the Paradise.

Set The Control For The Heart Of The Sun (Asnières-sur-Oise 1971). Le 15 juin 1971, l’émission Cinq grands sur la deux pose ses caméras dans l’abbaye de Royaumont, à Asnières-sur-Oise, et capture Set The Control For The Heart Of The Sun et Cymbaline. Baignant dans les réverbérations naturelles des lieux, cette performance époustouflante permet au spectateur d’apprécier les diverses interactions entre les membres du groupe. Merci l’ORTF ! 

Bonus : Interstellar Overdrive feat. Frank Zappa (Amougies, 1969). Graal Floydien certifié, voici enfin les 40 minutes filmées du festival Actuel d’Amougies et la mythique apparition de Frank Zappa aux côtés de Floyd. La clope coincée entre les cordes de sa Telecaster, le moustachu jamme avec David Gilmour, Roger Waters, Nick Mason et Rick Wright sur Interstellar Overdrive dans un chapiteau belge rempli de freaks hallucinés. Le meilleur groupe que vous n’avez jamais entendu ?

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS