Des ordinateurs sont parvenus à deviner la musique qu’on écoute

Incroyable mais vrai : des chercheurs auraient réussi à programmer un ordinateur pour analyser le cerveau et deviner quelle chanson les patients écoutaient.

Décrypter nos pensées. « A quoi tu penses ? » Lorsque vous posez cette question à quelqu’un, il y a toujours 50% de chances que votre interlocuteur ne vous dise pas la vérité. Et ça vaut aussi pour la chanson qu’il écoutait juste avant que vous ne rentriez dans la pièce. Au D’Or Institute for Research and Education, des savants un peu fous ont décidé d’en finir avec ces inexactitudes : ils ont créé un programme censé deviner le morceau que les patients écoutaient. Verdict : 85% de bonnes réponses pour l’ordinateur. C’est flippant, hein ?

Man Machine. Pour en arriver à ce résultat impressionnant, l’équipe a proposé à six volontaires d’écouter 40 morceaux (musique classique, rock, pop, etc). Ce qu’on appelle « l’empreinte neuronale » de chacun des cobayes a alors été capturée par une machine à résonance magnétique et l’ordinateur a très concrètement « lu les pensées » des participants en décryptant la réaction des cerveaux pour chaque morceau écouté. La tonalité et le rythme ont été scannés et c’est ainsi que, confronté à deux options, l’ordinateur a réussi à identifier le morceau écouté au moment du blind test dans 85% des cas. Et même en fournissant 10 options à l’ordinateur, le score reste tout aussi impressionnant : 74%.

« Les machines seront un jour capables de traduire nos pensées musicales en chansons. »

Vous êtes sur écoute. Si cette étude peut certes donner l’impression que même nos pensées seront bientôt en accès libre (à la manière de nos dernières écoutes en streaming, diffusées sur nos timelines), cette avancée technologique présente néanmoins quelques bénéfices, et pas des moindres. Cette nouvelle interface cerveau-ordinateur pourrait permettre à terme de rétablir une communication avec des patients atteints d’autisme ou de catatonie. « Les machines seront un jour capables de traduire nos pensées musicales en chansons », a même expliqué Sebastian Hoefle, chercheur au D’Or Institute.

Deux conclusions, du coup, s’imposent : vous ne pourrez bientôt plus mentir sur le fait que vous écoutiez Mariah Carey en cachette et peut-être que des ordinateurs sauront un jour vous composer des chansons originales quand vous avez un coup de mou. Bienvenue dans le turfu.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS