Oh yeah : Tom Hanks confirmé dans un biopic sur Elvis

Le film historique devrait sortir début octobre 2020, et ceux qui étaient lassés de voir Hanks briller dans des rôles de gentils héros devraient en avoir pour leur argent : il incarnera le sulfureux colonel Parker, accusé par les fans d’avoir lessivé le King jusqu’à la corde.

La saison des biopics est ouverte. Si vous étiez avec nous en 2018-2019, il ne vous aura pas échappé que les biopics musicaux ont la cote, et ce ne sont pas les financiers de Bohemian Rhapsody (sur Queen) ou Rocketman (sur Elton John) qui nous diront le contraire. Sur cette belle lancée, autant donc remonter directement à la source, à la première idole : Elvis Presley. Les films sur le King ne manquent certes pas, mais jusque-là l’étiquette « biopic » n’avait pas vraiment été apposée sur son nom. Des téléfilms comme Le roman d’Elvis, par John Carpenter et avec Kurt Russell, abordait bien le sujet, mais manquait – merci le monde du marketing historique – un film contemporain.

On connaissait déjà le nom du kid incarnant Elvis à l’écran : Austin Butler. Mais on sait désormais qui incarnera son manager, aka le colonel Parker : Tom Hanks. Les cinéphiles parleront de retrouvailles puisque Tom Hanks avait déjà croisé le premier rockeur de l’histoire dans Forrest Gump. Magnéto, Serge.

Le film, dont le nom est encore confidentiel, est en préparation depuis 2014. Il se concentrera sur la relation complexe entre le poulain et son manager Andreas Cornelius van Kuijk, dit « le colonel », un homme à la poigne égale à celle du père de Michael Jackson (qui aura aussi bientôt droit à son biopic) et dont le passé lui collera longtemps à la peau. Entré illégalement aux États-Unis après qu’une femme fut mystérieusement morte en 1929 à Breda (Pays-Bas), où il vivait, le colonel Parker n’était en vérité pas colonel. Et c’est par une série de hasards miraculeux qu’il fera la rencontre du jeune Elvis vers 1955. On connaît la suite de l’histoire, et comment Elvis passera une partie des années 1960 sur les genoux à chanter dans des longs-métrages de mauvaise qualité ; certains iront jusqu’à affirmer que si le King n’a jamais joué en Europe, c’est parce que le colonel Parker aurait eu trop peur d’être démasqué quant à sa véritable identité…

Tout cela ressemble certes à un épisode de Faites entrer l’accusé, mais le biopic en préparation devrait permettre à Tom Hanks de passer de l’autre côté de la barrière avec un rôle à sa mesure. À 63 ans, il semble enfin prêt pour endosser cette histoire. Lors des Golden Globes 2020, il s'est exprimé : "Si tout se déroule comme prévu, je vais partir en Australie [...] tourner pour Baz Luhrmann et jouer le colonel Tom Parker aux côtés du Elvis Presley interprété par Austin Butler. Cela devrait mettre fin à toutes vos stupides questions sur le fait que je ne joue jamais un méchant. Là, je vais le faire !

Notons que le réalisateur Baz Lhurman, en charge de ce biopic, n’est pas vraiment un manche côté 7ème art. On lui doit notamment Moulin Rouge ou encore la série The Get Down, qui retraçait en 11 épisode la naissance de la culture hip-hop à New York. Quant à Hanks, concluons avec cette info de choc : son fils, Chet, semble fan de reggae. Celui qui rêva un temps de percer dans le rap a littéralement volé la vedette à son père lors des Golden Globes avec une vidéo devenue rapidement virale où il s’exprimait dans un patois jamaïcain. On doit bien rigoler chez les Hanks, pour les repas de famille.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

BIG UP FIMI WHOL FAMILY SOON COM AT DI AWARDS NA SEEN 🔥 🔥 🔥 CHUNE IN

Une publication partagée par 𝗖𝗛𝗘𝗧 𝗛𝗔𝗡𝗞𝗦 ♠️ (@chethanx) le

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS