Oh la vache, Radio Meuh a 10 ans !

Avec une radio 100% musique et 200% groove, celui que l’on appelle « Herr Meuh » a trouvé la recette pour exporter Radio Meuh hors des frontières de Haute-Savoie. Entretien avec Philippe, DJ fondateur de cette radio qui va vous faire « enjoy music from reblochonland. »

Peux-tu nous expliquer comment vous lancez Radio Meuh en 2007, sans publicité ?

À l’époque j’étais déjà passionné de musique – enfant je faisais des compilations sur cassette pour te dire – , je travaillais dans la restauration tout en ayant ce rêve un peu fou de bosser dans ce domaine. Comme on se faisait chier sur la bande FM à La Clusaz [station skiable de Haute-Savoie, ndlr], j’ai eu l’idée de faire une radio… Avant d’abandonner en recevant le dossier du CSA, ha ha. À ce moment-là, l’ADSL se démocratise et on trouve un serveur pas trop cher. On décide de faire Radio Meuh sur le web, où les frais sont très limités. Avec notre audience (pas mal) et notre chiffre d’affaires (pas terrible), une association comme la nôtre a notamment peu de SACEM à payer.
Toujours en direct aux platines sur la meuh, un ptit coup à votre santé. bonne année! Posted by Radio Meuh on Wednesday, December 31, 2014

Entre temps Meuh serait devenue la « sixième radio digitale la plus écoutée de France » d’après Wikipédia. Tu confirmes ?

C’est difficile à dire mais on était dans les premiers à faire de la web radio. Au début du streaming abordable, même YouTube était un nouveau né. Il y a dix ans, on profite de l’appel d’air de Facebook et du bouche à oreille. On a remarqué qu’en local, dans les boutiques, les stations, les gens écoutaient la Meuh, alors les « touristes » qui accrochaient repartaient chez eux avec le réflexe Meuh. Parallèlement, en 2010, quand je décide de me consacrer à 100% à la radio, on commence à monter des événements sur la côte Atlantique été comme hiver, des mix, des soirées. À chaque fois qu’on se manifeste, les gens retiennent le logo. La notoriété a grimpé progressivement…

Qu’est ce que tu aimes programmer sur la Meuh ?

J’ai une éducation pop rock folk, ce qui peut vite être chiant pour de la radio. Donc on a très vite glissé sur une base disco, funk, électro, world… 100% musique, pas de talk – sauf Laurent Garnier qui a une émission par mois, It is what it is, qu’il enregistre de chez lui. Depuis qu’il a arrêté Mouv et qu’il nous envoie son émission, c’est le seul qui a le droit de parole chez nous !
2003: Laurent Garnier monte le temps d'un été une radio Fm pirate à Ibiza.2017: Il ressort l'antenne du garage et la… Posted by Radio Meuh on Wednesday, May 24, 2017

Que penses-tu des nouvelles web radio qui se créent aujourd’hui ? On pense à Piiaf par exemple.

Au début, c’était un peu roots, alors que c’est devenu facile à mettre en place. Même Konbini ou Trax s’y mettent et ça me paraît logique que tout le monde ouvre un flux. Nous, on a cette chance : on s’est démarqués dès le début et notre base s’est étoffée avec le temps. Je me demande comment ça se passe pour ceux qui partent de rien.

C’est quoi la suite pour Meuh ?

Cet été on mixe sur la plage à Calvi On The Rocks le mardi et puis en juillet on fête les dix ans de la Meuh, mais on n’en parle pas. Chaque année on axe surtout la communication autour de notre fête annuelle : le Radiomeuh Circus festival, c’est un mélange de concerts, de sets et de soirées en après-ski. Cette année, en avril, on a eu Meute, Laurent Garnier qui devient un habitué, General Elektriks, Jacques… Belle édition. La suite pour la radio ? L’ouverture. On va essayer d’embaucher, de générer plus de revenus sans se compromettre avec de la pub audio. Et puis on va faire en sorte que moins de choses dépendent directement de moi. On va essayer en tout cas, ha ha.

Pour vous brancher sur Radio Meuh, c’est par là.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS