Le nouveau clip de Moby est-il un hommage au « Carmen » de Stromae ?

Avec "Are You Lost in the World Like Me?", le chauve végétarien dénonce notre addiction aux technologies mais le clip fait un peu (trop) penser à celui du chanteur belge, sorti voilà plus d’un an. Anti réseau social, est-ce que tu perds ton sang-froid ?

2016 devrait être son année. Dix-sept ans après le carton de « Play », Moby opère aujourd’hui un retour inespéré avec une autobio (« Porcelain »), une présence sur la bande originale du dernier Xavier Dolan et un nouvel album engagé et un peu anxiogène (« These Systems Are Failing ») où l’ex-punk démonte toute l’Humanité moderne et ses dérives.

Pour enfoncer le clou, Richard Melville a publié cette semaine un clip pour le morceau Are You Lost in the World Like Me? inspiré des dessins animés des années 1930, où le New-yorkais a demandé à Steve Cutts d’imaginer le cauchemar d’un petit garçon perdu dans une mégalopole où tout le monde se serait chopé une conjonctivite à force d’avoir les yeux rivés sur son écran.

Un clip en dessin animé, un pamphlet anti réseaux sociaux, une fin identique (tout le monde meurt) et une grosse angoisse qui fait culpabiliser l’internaute qui serait tenté de liker… Attendez, ne serait-ce pas un remake du Carmen de Stromae ? Publié en avril 2015, le clip aux 34 millions de vues sur YouTube racontait, finalement, à peu près la même chose. Un Stromae fictif s’y baladait à dos d’oiseau Twitter et finissait sa course englouti par un gigantesque monstre dévoreur. Dans les deux cas, on a bien compris la métaphore : les réseaux sociaux nous boufferaient, littéralement, en faisant de nous des clones dénués de toute personnalité.

Impossible de savoir si Moby a trop trainé sur YouTube et s’il n’aurait pas, par hasard, été influencé par le chanteur belge. La morale de l’histoire, au-delà du message engagé et sincère des deux musiciens, c’est que le Are You Lost in the World Like Me?, sensé critiquer notre utilisation abusive des petits écrans, a fait 1,6 million de vues en moins de cinq jours. Voilà, vous pouvez maintenant éteindre Internet et reprendre une vie normale.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS