Qui est No I.D., l'homme derrière le prochain album de Jay Z ?

On connaît le futur nom de l'album de Jay Z, "4:44", mais on connaît aussi le nom de l'unique producteur, No I.D. On fait les présentations avec Ernest Dion Wilson de son vrai nom, un beatmaker mythique du hip-hop.

Seul aux commandes. Chez Beyoncé, la liste de producteurs, arrangeurs, auteurs et ingénieurs ayant participé à un de ses albums est toujours gigantesque. Chez son rappeur de mari, les choses risquent d’être franchement différentes pour son prochain projet. Jay Z a en effet annoncé que son nouvel album, qui devrait s’appeler « 4:44 », serait entièrement et uniquement produit par l’excellent No I.D. Une pointure originaire de Chicago, un beatmaker culte dans le hip-hop et surtout un type que Jay Z considère comme un business partner. Smile de G-Unit, c’est lui, Take Me Later de Drake, c’est lui, Let Me Hold You de Bow Wow, c’est lui aussi, tout comme Mr. Rager de Kid Cudi et Daughters de Nas…

Mentor de Kanye West. Son art, il l’a surtout mis au service de quatre artiste et pas n’importe lesquels. Common, d’abord, qu’il rencontre à l’aube de sa carrière. Il assurera la production de l’intégralité des albums « Can I Borrow A Dollar ? » (1992) et « Resurrection » (1994), et bossera sur à peu près tous les autres albums du bonhomme. Ensuite, Kanye West. C’est No I.D. qui présente la future pièce rapportée de la famille Kardashian à un des boss du label Roc-A-Fella, chez qui il effectuera ses premières productions pour des pointures. Yeezy parle de lui comme de son « mentor » et il n’exagère pas puisque No I.D. sera aussi son premier manager. Il en profitera pour signer les instrus de titres majeurs de West tels que Heartless et Bound 2.

Mentor de Vince Staples. Puis, Jay Z, bien sûr, pour qui il produira Death Of Auto-Tune, le hit Run This Town… Et enfin, plus proche de nous, Vince Staples, son protégé, qu’il fera éclore en assurant plus de la moitié des prods de sa mixtape « Shyne Coldchain Vol. 2 » (2014) et plus de la moitié de celles de son premier album, « Summertime ’06 » (2015). Ça va, c’est assez culte pour vous ? En tout cas on a hâte d’entendre ce que va donner « 4:44 ».

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS