Mariah Carey, reine du malaise

Elle sera en concert le 9 décembre à Paris dans le cadre de sa tournée « All I Want For Christmas is you ». Et si même ses fans craignent (ou espèrent, c’est selon) un énième dérapage, c’est parce que Mariah la diva semble avoir perdu tout contact avec la planète Terre.

Elle est sans filtre

En a témoigné Mariah’s World (son reality-show diffusé une seule saison après un arrêt faute d’audiences honorables), la chanteuse est suffisamment en roue libre pour ne plus respecter les règles de bienséance médiatique. On lui parle de Jennifer Lopez, Ariana Grande ? Elle ne connaît pas. On lui demande de s’exprimer sur les victimes de Las Vegas ? Elle présente ses condoléances aux familles des victimes tout en étant avachie sur un canapé. En arrière plan, un sapin de Noël brillant de mille feux. Tollé médiatique mais Mariah s’en fout. C’est ça, être une diva.

Elle est devenue complètement exhibo

Il y a quelques mois, des aéroports américains censuraient l’affiche promotionnelle des concerts de Mariah à Las Vegas, allongée et vaguement recouverte d’un tissu doré. Un déshabillage qui a débuté après le divorce d’avec son mari-manager-mentor Tommy Mottola, qui, de 1988 à 1997, a veillé au grain – sous prétexte qu’elle « écoutait trop les autres ». Cette nouvelle liberté lui monte à la tête, d’autant qu’elle enchaîne ensuite les albums tubesques (« Butterfly », « Rainbow ») avant de connaître une sérieuse baisse de ses ventes de disques dès « Glitter », en 2001. Elle se rattrape par des looks absolument improbables : le décolleté ultra pigeonnant, même en combinaison de jet-ski, la mini-mini-mini robe de cocktail en satin jaune, les bodys à paillettes, etc.

Elle est la source des pires gossips du monde

Selon un site américain, Mariah aurait confié « pleurer devant les enfants victimes de famine parce qu’ils étaient trop minces ». Tout le monde y croit, mais c’est faux. Sauf qu’il n’y a pas de fumée sans feu, et Mariah oublie que tout ce qu’elle pourra faire sera retenu contre elle. Dans la liste des exigences mettant en doute sa santé mentale (et révélant un ego boursouflé) : un assistant pour lui tenir sa bouteille d’eau, une loge pour chacun de ses chiens, la robinetterie en or dans tous ses hôtels, des seaux à glace incrustés de diamants, l’écoute en boucle de ses propres chansons pendant qu’elle fait l’amour, 6 millions de dollars versés par année vécue ensemble par son futur mari s’ils divorcent, etc. Le dernier fiancé en date, James Parker, est parti en courant. 

Elle ne chante plus aussi bien qu’avant

Après des années de sans-faute vocal, Mariah se plante à plusieurs reprises : c’est ce qui arrive quand on boude les répétitions et les balances. Depuis 2014, elle chante faux régulièrement, n’arrive pas à suivre son play-back et se retrouve même à quitter la scène alors que la bande son est toujours en cours de route. Cerise sur le gâteau, sa prestation grotesque pour le réveillon du Nouvel An 2017 à Times Square. Une fois encore, elle ne se cale pas sur le play-back… devant à peu près un million de personnes médusées. Le pire, c’est qu’elle accuse la production de ne pas avoir fait son travail. Ce qui cache une fois encore, derrière ses airs de vieille petite fille pourrie gâtée, une instabilité émotionnelle presque touchante.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS