Le papa de Beyoncé prépare une comédie musicale sur les Destiny’s Child

La première de "Survivor: The Destiny's Child Musical" est prévue pour 2020, à Houston. Mais pas sûr que Beyoncé soit impliquée dans ce revival.

Pas vraiment un inconnu. Dans la famille Knowles, après la sœur (Beyoncé) et la sœur (Solange), je voudrais le père. Aka Mathew Knowles, à qui l’on doit la création (et le management) des Destiny’s Child après une carrière de dix ans dans le business de la santé – il vendait des équipements d’imagerie aux hôpitaux.

En 1992, il plaque tout et fonde Music World Entertainment puis, quelques années plus tard, touche le jackpot après avoir imposé les Destiny’s Child, groupe dans lequel chante sa fille, aux sommets des charts. Le deuxième album « The Writing's on the Wall », qui fête ses 20 ans cette année, deviendra l’un des albums de R'n'B les plus vendus de tous les temps ; quant à « Survivor », sorti en 2001, il serait encore selon CNN le plus vendu du 21ème siècle par un groupe de filles. Puis les Destiny’s Child se sépareront en 2006 et propulseront Beyoncé au firmament en solo.

Autant dire que toute cette histoire est parfaitement taillée pour une comédie musicale. C’est évidemment l’avis de Mathew Knowles, qui a déclaré vouloir lever le rideau sur cette carrière XXL : « Je pense qu'il est temps de donner au monde l'occasion d'entendre, de voir et de ressentir les victoires et les échecs des Destiny’s Child. » La comédie musicale, intitulée Survivor: The Destiny Child's Musical sera donc une revisite du groupe avec, comme on s’en doute, une tournée mondiale en prévision. La première aura lieu à Houston, berceau du groupe et devrait par la suite s’exporter à Brodway, puis ailleurs.

« "Je me suis seulement séparée de mon père au niveau commercial." (Beyoncé) »

Une affaire de famille. Pas certain que Beyoncé, qui a attaqué son père en justice en 2011, soit de la partie. À cette époque, la fille, persuadée que Mathew Knowles détourne une partie de l’argent de sa tournée, l’attaque en justice. Est-ce que tout est alors fini entre les deux ? Point du tout, c’est une affaire à l’américaine, et où les liens du sang n’ont aucun lien avec le business. Hallucinante citation de Beyoncé à propos de ce différend, extraite de la bio Beyoncé, running the world : « Je me suis seulement séparée de mon père au niveau commercial, il est mon père à vie et j'aime beaucoup mon père. Je suis reconnaissante pour tout ce qu'il m'a appris. » Une manière de s’inspirer de Michael Jackson, qui avait réussi sur le tard à s’émanciper de l’influence de son propre père, pourtant à l’origine des Jackson Five.

Difficile de savoir si le groupe qui a fait danser des millions d’adolescentes parviendra à remplir les salles de ce côté de l’Atlantique, mais le projet aura au moins une fan : Aya Nakamura, qui déclarait récemment qu’ado, elle aurait rêvé de faire partie du girls band de Beyoncé.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS