Le "MTV Unplugged" de Nirvana a 25 ans

Sorti après que Kurt Cobain a rejoint le tristement célèbre « club des 27 », le "MTV Unplugged" de Nirvana fait partie des moments de grâce du groupe. Décryptage d'un enterrement réussi.

Magie dans l'air. Difficile pour les fans d’écouter Kurt Cobain chanter « je vous promets que je n’ai pas de flingue » (Come as you are) et « ne vous attendez pas à ce que je meurs » (Jesus Wants Me for a Sunbeam) quand on connaît la suite tragique de l’histoire. Mais au-delà de la symbolique que renvoie cette performance, filmée quelques mois avant le suicide de son énigmatique leader, le MTV Unplugged de Nirvana est un moment magique à jamais immortalisé. Enregistré le 18 octobre 1993 dans les studios de Sony Music à New York, toutes les chansons du concert (14 au total) ont été réalisées en une seule prise. Cette émission capture l’exploit artistique d’un groupe à l’état pure et montre également la fragilité d’une rockstar qui ne voulait pas forcément l’être. 

Coulisses. Avant l’enregistrement, ils répètent durant deux jours qu’ils qualifient de « tendus ». Ils ne veulent pas faire comme les autres groupes qui « font comme s’ils jouaient au Madison Square Garden » et souhaitent une ambiance plus intime avec des bougies et des fleurs, « un peu comme à un enterrement ». Surtout, Nirvana veut montrer qu’ils ne sont pas qu’un groupe grunge qui sait jouer fort, mais qu’ils sont capables de prouesses artistiques. 

Ils hésitent même à faire jouer Dave Grohl car Kurt n’aime pas le son de la batterie quand il joue à la guitare acoustique. Le jour J, Dave est bel et bien là, aux côtés de Krist Novoselic, Pat Smear et Lori Goldston. Au lieu de suivre les conseils de la production et d’inviter Pearl Jam, Kurt demande à deux de ses idoles, Cris et Curt Kirkwood du groupe Meat Puppets, de jouer ce soir-là, prenant tout le monde de court. 

Innatendu. Leur source d’inspiration ? « The Winding Sheet » de Mark Lanegan, un disque intimiste et relativement doux. Pour la setlist, exit les plus grands tubes comme Smell Like Teen Spirit ou Heart-Shared Box : Nirvana joue six reprises, dont The Man Who Sold The World de David Bowie et Where Did You Sleep Last Night du chanteur de blues Leadbelly ainsi que des titres un peu moins connus comme All Apologies et On A Plain. Ils ne sont pas là pour faire plaisir et jouer un best-off de leurs meilleurs titres, mais pour montrer leur talent et réaliser une performance artistique. 

Record. Durant tout le concert, Kurt Cobain, habillé d’un vieux cardigan vert, enchaîne les cigarettes et se retourne constamment vers son groupe. Il interagit aussi avec le public, parfois avec humour quand il joue quelques notes de Sweet Home Alabama mais montre une nervosité presque touchante. La dernière chanson, la fameuse reprise de Leadbelly, fait ressortir toute la douleur que pouvait avoir Kurt. Un moment considéré comme l’un des plus marquants de l’histoire du rock. Ayant tout donné, le groupe refusera de faire un rappel. Quelques mois après, l'intégralité du concert sort en vinyle sous le nom "MTV Unplugged in New York" et deviendra l’album posthume le plus vendu au monde. Même 25 ans après, il donne encore des frissons. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS