Le label Death Row Records racheté par un fabricant de jouets

Quand un géant du jouet veut faire "mumuse", il se paye un mythique label de rap américain. C’est ce qui vient de se passer avec le rachat la semaine dernière du label fondé par Dr. Dre par le fabricant du "Monopoly", Hasbro.

La chute d’un géant. En 2006 et après des années de gloire, le label Death Row Records se déclarait en faillite. Trois ans plus tard, en 2009, il est racheté par la société Entertainment One pour environ 280 millions de dollars dans le but de lui rendre sa splendeur d’antan. Mais la semaine dernière la nouvelle tombe :  Hasbro, le fabricant des G.I. Joe, du Monopoly ou de Monsieur Patate entre autres, se paye à son tour Death Row Records, pour 4 milliards de dollars. 

« Death Row is the label that pays me ! » Il faut dire que l’inflation du prix de Death Row est (en partie) justifiée. Pendant l’ère Entertainment One, le label s’est refait une santé en signant notamment les dernières sorties de The Game, Joe Budden ou DJ Khaled. Tous ces enregistrements appartiennent aujourd’hui à Hasbro, en plus d’une belle partie du catalogue de Tupac et Snoop Dogg de l’époque. De quoi faire joujou encore un moment. 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS