Le jour où Oasis a signé chez Creation grâce à son premier concert à Glasgow

Le 31 mai 1993, ce qui allait devenir l’un des groupes les plus importants de l’Angleterre jouait devant une poignée de spectateurs au King Tut's Wah Wah Hut à Glasgow. Dans la salle, un certain Alan McGee, patron du label Creation, était là.

Quatre chansons. Faisons tout d’abord un rapide retour en arrière, avant le concert. Oasis n’est pas encore connu et les quatre garçons répètent dans un petit local à Manchester, qu’ils partagent avec d’autres groupes du coin. L’un d’entre eux, Sister Lovers, doit jouer un concert à Glasgow avec deux autres groupes : 18 Wheeler et Boyfriend. Sans sourciller, Oasis décide de louer un van et de se rendre dans la ville écossaise pour taper l'incruste sur l'affiche.

Seulement, quand ils arrivent avec quelques potes, le promoteur refuse de les faire jouer. Oasis menace de foutre le bordel dans la salle: ils sont dix, et il n'y a que deux agents de sécurité. D’après Alan McGee, c’est lui qui aurait demandé au promoteur de les laisser jouer avant que ça se termine en bagarre générale. Ce dernier finit par accepter et Oasis pourra alors monter sur scène en premier pour quatre morceaux.

Concert express. Le plus marrant dans cette histoire, c’est qu’Alan McGee, qui signera Oasis à la suite de ce mini concert, n’était pas venu spécialement pour eux. La raison de sa présence ? Debbie, une amie, qui jouait dans l’un des quatre groupes programmés ce soir-là, Sister Lovers. « J’étais venu pour la faire chier », a avoué plus tard l’Écossais. Bref, Oasis monte sur scène et débute par Rock 'N' Roll Star, puis Bring It On Down (l’un de leurs meilleurs morceaux sans rien vous cacher). Ils enchainent avec Up In The Sky et terminent par une reprise des Beatles I Am The Walrus. Efficace.

La signature emblématique de Creation. C’est grâce à cette dernière chanson, et au charisme de Liam Gallagher, qu’Alan McGee ira directement dans les loges après le concert pour leur demander de signer. Quelques jours après, Noel, Liam et Bonehead sont dans les bureaux de Creation à Londres. Toujours selon Alan McGee, d’autres labels voulaient signer Oasis (Mother Records, le label de U2 et Go! Disc). Mais Noel avait donné sa parole. La suite, vous la conaissez par cœur. 

On en profite pour vous dire que 26 ans plus tard, Liam Gallagher est toujours là et qu’il aurait même fini d’enregistrer son prochain album. Un documentaire sur lui, intitulé As It Was, est également diffusé dans les salles en Grande-Bretagne et en Irlande. Dans le trailer, on peut entendre cette phrase : « Les gens ne veulent pas être Noel, ils veulent être Liam. » Ce qui tombe bien puisque l'équipe de production du biopic sur Creation et Oasis cherche actuellement son sosie

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS