Le jour où George Harrison a voulu tuer les Beatles

C'était pile voilà 50 ans, le 15 janvier 1969 : après cinq heures de discussions intenses, les Beatles parviennent à convaincre George Harrison de rester dans le groupe. Sans toutefois empêcher la formation anglaise d’exploser quelques mois plus tard…

Historique. Il y a quelques mois, une vidéo inédite a refait surface sur YouTube. On y voyait notamment John Lennon, un soir de mai 1971 aux Ascot Sound Studios, situés à Tittenhurst Park, entamer une session d'enregistrement aux côtés de son Plastic Ono Band et d'un certain George Harrison, venu assurer les parties de guitare slide sur How Do You Sleep?. Anecdotique ? Pas vraiment quand on sait que les deux Anglais ne cessaient de se fritter à la fin des années 1960.

Les prémices de la discorde. Le 10 janvier 1969, George Harrison avait même annoncé son départ des Beatles. Alors, cinq jours plus tard, une réunion est organisée pour tenter de comprendre ce qui a pu pousser à bout l’auteur de Something (une de ces chansons d’amour aptes à faire chialer les cœurs de pierre) ; celui à qui l’on doit la présence d’Eric Clapton sur While My Guitar Gently Weeps ; celui qui introduit la sitar dans la palette instrumentale des Beatles avec Norwegian Wood.  

Sa réponse est simple, limpide : George Harrison ne supporte plus l’atmosphère pesante qui règne en studio, ne veut pas donner un concert à la télé et commence à en avoir sérieusement marre de se sentir rabaisser face à la toute puissance du duo McCartney-Lennon, qui néglige alors toutes ses nouvelles compositions (Let It Down, Isn't A Dommage ou Hear Me Lord, notamment). « À cette époque, Paul ne pensait qu'à lui », dira même George Harrison à Guitar World bien des années plus tard.

Issue inévitable. Il faut dire que George Harrison a déjà dégainé un premier album solo (« Wonderwall Music », B.O. d'un film du même nom, sorti en 1968) et qu’il a envie de s’affirmer que tant que compositeur/songwriter - pas pour rien s'il arrive à placer huit morceaux sur les trois derniers albums des Beatles. Le 15 janvier 1969 est donc un jour à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire des quatre garçons qui n'avancent désormais plus vraiment dans le même vent.

Cette fameuse réunion permettra tout de même aux quatre compères de canaliser les esprits, au moins pendant l'enregistrement de leurs deux derniers albums (« Abbey Road » et « Let It Be »). Mais elle permettra également d'affirmer la personnalité de George Harrison, qui refusera alors de participer aux sessions, se contentant d'exécuter les consignes en rêvant déjà de ses albums solo. Après la sortie du triple album "All Things Must Pass", il déclarera même s'être « senti comme un homme constipé pendant des années, et qui aurait subitement eu la diarrhée. »

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS