Le jour où Dylan a tenté d'éviter la séparation des Beatles en... jouant au tennis

En août 1969, lors du festival de l'île de Wight où jouait Dylan, les Beatles et l’Américain ont tapé la balle ensemble lors d’un double improvisé. Pas assez, malheureusement, pour éviter la séparation des Fab Four.

Ace. La seconde édition du festival de l'île de Wight s’est déroulée en 1969. Seulement deux semaines après le fameux Woodstock. Bob Dylan fait son grand retour sur scène. Il a enchaîné parmi les meilleurs albums de sa carrière (« Highway 61 Revisited »; « Blonde on Blonde ») et fait partie des musiciens les plus influents de sa génération. En ce mois d’août 1969, quatre autres garçons surclassent tous les autres : les Beatles, qui sont sur le point de se séparer. En janvier de la même année, Harrison a décidé de quitter le groupe et Lennon donnera sa lettre de démission le mois suivant, en septembre. Ceci n’empêche pas les Beatles de toujours traîner ensemble, surtout quand Bob les invite dans la maison où il loge durant le festival situé dans le sud de l'Angleterre. Mais derrière cette invitation se cache une intention secrète : faire jouer les quatre garçons dans le vent lors du festival et, surtout, les convaincre de rester ensemble.

Jam. Dans le livre The Mammoth Book of Bob Dylan sorti en 2011, on peut lire ce passage du copromoteur du festival Rikki Farr : « On essayait de convaincre les Beatles de se remettre ensemble et de jouer, mais ça n’a pas marché. Mais durant la journée, il y a eu un jam improvisé chez Dylan. Ils se sont tous retrouvés à la maison et j’ai pu voir le plus incroyable des surpergroupes : Dylan, les Beatles, Eric Clapton, Jackie Lomax. Ginger Baker et Ringo Starr jouaient de la batterie à tour de rôle. Eric Clapton jouait un solo et puis Harrison jouait le suivant. C’était fantastique. » Rien n'y fait : les Beatles ne semblent pas être amadoués par les doux solos de Clapton.

Jeu, set et match. Dylan, en grand fan des Anglais et de tennis (il en parle notamment dans la chanson I Shall be Free No. 10 : I sat with my high-heeled sneakers on / Waitin' to play tennis in the noonday sun […] But they wouldn’t let me on the tennis court), joue sa dernière carte : un match de tennis. Selon Al Aronowitz, journaliste et proche de Dylan, Bob et John étaient ensemble contre George et Ringo. Ce double improvisé n’a pas fait jeu, set et match, puisque les Beatles se sépareront l’année suivante. 

Cet après-midi a tout de même renforcé les liens entre Harrison et Dylan. Les deux musiciens, qui ont déjà collaboré en 1968 pour la chanson I'd Have You Anytime (qui sort en 1970 sur l’album « All Things Must Pass »), deviennent encore plus proches. C’est d’ailleurs en août 1969 que George écrit Behind That Locked Door, un message d’encouragement à Dylan et un hommage à son talent, qui sort également sur le même disque (The love you are blessed with / This world’s waiting for / So let out your heart, please, please / From behind that locked door). L'année suivante, en 1970, les Beatles annonceront officiellement leur séparation et Dylan sortira l'un de ses pires albums : « Self Portrait ». 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS