On l’attendait : le cabinet de Doc Gyneco vient de rouvrir

Après 10 ans d’attente, l’album qui devrait paraître le 27 avril s’appellerait « 1000% ». Tout l’inverse du premier single balancé par le gynécologue, « France ».

Médecin pas dispo.

Peut-être un jour les historiens se pencheront-ils sur le cas Gyneco, et tenteront-ils de décrypter ce qui pour le commun des mortels reste une grande énigme. Comment un ancien membre du Ministère A.M.E.R. et du Secteur Ä ayant traumatisé la France avec sa « Première consultation » a-t-il réussi à flinguer à ce point sa carrière ? En à peine dix ans, de sa comédie porno avec Marc Dorcel à sa relation avec Christine Angot, de sa condamnation pour fraude fiscale à son soutien malheureux à Sarkozy, sans oublier son come-back raté à l’Olympia en 2016, Bruno Beausir semble avoir tout fait pour casser le podium où ses fans l’avaient placé.

Depuis quelques mois, histoire de faire revenir sa clientèle, le Doc semble néanmoins prêt à reprendre les consultations : reformation du Secteur Ä pour une tournée française, rumeur autour d’une compilation « Les liaisons dangereuses volume 2 », et nouvel album attendu pour le printemps. Histoire de mettre tout le monde en appétit, il livre France, un single à découvrir ci-dessous. Attention, ça pique, merci d’éloigner les enfants.

Retour un peu réac.

Comme d’habitude, Gyneco revient là où on ne l’attend pas. Cette fois, c’est avec un titre bleu blanc rouge censé vanter les mérites de la France d’Emmanuel Macron, dans une sorte de slam patriote passant en revue tous les avantages de notre beau pays. On ne sait pas encore si France parviendra à battre la Seconde chance de Sami Naceri niveau malaise, mais la présence de l’accordéon, et les paroles, donnent à ce retour un air de grosse blague qui, en fait, n’en serait pas une. « On fait souvent la grève en France », « y’a souvent des polémiques en France », « elle est tout le temps en vacances, ma France », les punchlines sont ici une série de gros clichés balancés par un quadra visiblement un peu dépassé par la France de Brigitte (la première dame de l’Élysée, hein, pas les chanteuses). « Tu aimes la Trap et moi j’aime rapper », continue-t-il, une manière de faire écho au dernier album d’un autre revenant, MC Solaar, dont le retour, artistiquement parlant, était pour le coup 1000 fois plus réussi. Reste à voir si toutes les têtes d’affiches pressenties sur « 1000% » (Nekfeu, Orelsan, Damso) seront de la partie. Pour l’heure, la France du Doc est un peu rance, et rappelle surtout une autre séquence…

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS