La fin du rock est proche : voici la première guitare totalement incassable

C'est la fin du geste ultime de la rockstar : casser sa guitare à la fin d'un concert. Mais est-ce qu’on peut au moins lui mettre le feu ?

Toujours plus fort. Le cliché de la rockstar qui finit son concert par casser sa gratte contre un ampli persiste et fait toujours des dégâts, malgré un côté un peu has been. Mais ça, c’est terminé. Une entreprise, Sandvik, experte en fabrication additive métallique, a développé une guitare imprimée en 3D impossible à jeter contre un mur pour finir en mille morceaux.

Elle a été imaginée par Yngwie Malmsteen, guitariste suédois virtuose connu pour avoir popularisé le metal néo-classique. « Nous avons dû concevoir une guitare incassable en imaginant toutes les manières possibles de casser une guitare. Le défi technique résidait dans cette articulation critique entre le manche et la caisse, qui craque généralement sur une guitare », explique un membre de l’entreprise Sandvik.

La fin du rock. Pour construire cette guitare incassable, il a fallu fraiser le manche et les frettes ensemble à partir de barres en acier inoxydable. Pour la caisse, qui devait être à la fois robuste et assez légère pour que l’on puisse la porter, les ingénieurs ont utilisé une poudre de titane et une impression en 3D.

Yngwie Malmsteen a testé cette fameuse guitare lors d’un concert en Floride. Malgré tous ses efforts, le Suédois n’est pas parvenu à achever l’acte ultime de la rockstar : la casser et quitter la scène avant qu’un technicien ne vienne la récupérer. « Cette guitare est une bête ! Le résultat est incroyable. J’ai tout donné, mais c’était impossible à fracasser. » Qui veut tenter sa chance ? 

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS