L’agence Allo Floride fête ses 6 ans, c’est le moment de l’interview bilan

Rappelons au passage qu’Allo Floride fête ses six ans en grande pompe à la Bellevilloise le samedi 26 janvier avec la crème de la crème de l’agence. Toutes les infos en cliquant sur ce lien tropical.

Salut Benoit, tu peux nous expliquer l’évolution d’Allo Floride depuis six ans ?

Allo Floride a commencé comme une société de production de spectacles, on organisait des concerts et des soirées avec un catalogue d’artistes grosso modo électroniques ; et ce qui est marrant maintenant que j’y pense, c’est que la soirée de lancement d’Allo Floride était déjà à la Bellevilloise avec Flume – dont c’était la première date en France. On a un peu grandi ensemble, et il fait toujours partie d’Allo Floride. Quant à nous, depuis trois ans, on commence à ouvrir le catalogue avec du hip-hop français (Jazzy Bazz, Stensy) ou américain (Denzel Curry) ; mais tout en gardant la signature électronique avec Étienne de Crécy dont on va sortir le nouveau live "Space Echo" cette année, en avant-première à la Philharmonie. Et puis il y a les artistes maison qui nous suivent depuis le début, comme Fakear, sans oublier ceux qui viennent d’arriver comme Regina Demina ou Silly Boy Blue…

Oui effectivement, c’est large. D’autant plus que vous ne faites pas que du booking.

Oui, on a rapidement voulu se diversifier. L’année dernière on a ouvert un lieu de vie aux Magasins Généraux à Pantin qui s’appelle le Dock B. La suite sera d'intensifier notre relation aux artistes et l’aspect développement.

Est-ce que l’accompagnement d’artistes a changé maintenant que la plupart sont aussi entrepreneurs et savent se gérer – en partie – tous seuls ?

L’artiste ne pourra jamais tout faire tout seul. Mais c’est vrai que l’accompagnement a changé. Ne serait-ce que le fait qu’ils ont plus d'autonomie qu’avant, le rapport de force a changé.

En quoi consiste votre métier d’accompagnement avec des jeunes (et très cool) artistes comme Praa, Regina Demina ou Miel de Montagne ?

Déjà, réussir à comprendre l’écosystème autour de l’artiste, et mettre notre expertise à son service ; l’aider à développer sa communauté ; le placer sur des bons spots où il sera repéré par des professionnels, des médias, etc. Miel de Montagne, que tu cites, est un bon exemple. Il s’apprête à sortir son premier album en avril, et sa date à la Maroquinerie s’annonce très bien. Il a débuté sur une soirée au Pop-Up du Label en 2018, et suite à cette première scène sa signature s’est concrétisée. Il a fait plein de festivals dans la foulée et grandit à son rythme. On y croit beaucoup.

Ok, donc question bilan définitive : que vous reste-t-il à accomplir pour boucler la boucle ? Un festival Allo Floride ?

Non, ce n’est pas une pièce qui manque car on est déjà impliqué sur plusieurs festivals comme Holocène à Grenoble ou Elektric Park (le festival de Joachim Garraud), Climax à Bordeaux ou le festival Baisers Volés à Saint-Malo…

Pour plus d'infos : allofloride.com

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS