Qui est Kid Twist, le roi des battles de rap ?

Il est le scénariste du film "Bodied" produit par Eminem, mais Alex Larsen est aussi le champion du monde de rap battle. Et un écrivain. Ca fait beaucoup trop de choses à la fois pour ne pas se pencher sur son cas.

Le Kid. Alex Larsen est un premier de la classe du hip-hop. Du genre précoce, le Canadien commence à freestyler à 14 ans avec ses potes, aime à observer les petits travers des autres et les exploiter. Bref, vanner, c’est son don. Pas timide, il s’inscrit à des concours de talents pour lycéens, s’entoure d’un producteur et enregistre son premier EP à seulement 17 ans. Trois ans plus tard, en 2006, Alex Larsen s’inscrit au Proud to Be Eh Battle Emcee à Toronto et découvre  le monde des battles avant d’entrer dans la cours des grands en participant au Jump Off World Rap Championship en 2007 (la première ligue internationale de battles hip-hop).

Un an plus tard, il connaît son heure de gloire en remportant le titre mondial au King of the Dot, sur ses terres, à Toronto. À 22 ans, Kid Twist le freluquet est déjà un personnage connu et respecté.

Reconversion. Les « combats » épiques de Kid Twist accumulent les vues sur Youtube. C’est par ce biais que Joseph Kahn, à qui l’on doit les clips d’Eminem, Britney Spears, Taylor Swift, Lady Gaga ou U2 le remarque. Pour un projet de film, le réalisateur veut avoir plus d’infos sur les coulisses des battles, les sensations éprouvées et les rapports entre compétiteurs. Il découvre alors que Kid Twist est sorti du circuit des battles pour se consacrer à l’écriture d’un roman depuis 2012.

À force de préparer des punchlines et de remplir des carnets de rimes, il a même choisi de passer un diplôme universitaire en « création littéraire ». Kid Twist est donc engagé comme scénariste plutôt que simple conseiller technique. Son héros d’enfance, Eminem, un autre roi du clash, se joint à l’aventure et produit Bodied. L’histoire : un nerd choisit les battles comme sujet de thèse et décide de s’y essayer.

Les mots sont une arme. Ce n’est pas pour rien qu’Alex a choisi le pseudo de Kid Twist, l’assassin au pic à glace de la pègre dans les années 1930. Il faut du sang-froid et un mental de tueur pour tenir lors des face-à-face. Le hip-hop n’a jamais été le pays des Télétubbies, c’est certain, mais les battles sont son expression la plus extrême, un terrain de jeu où, pour gagner, les insultes racistes, sexistes et homophobes sont les plus efficaces.

C’est cette violence que Kid Twist a voulu retranscrire dans Bodied (expression qui signifie « tué », « refroidi » dans le monde des battles) afin de créer une prise de conscience et de faire évoluer les battles vers des formes plus créatives. Et ainsi assurer un futur à son art.

Crédits photo : Daily Vice.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS