Khaled Freak : interview sans auto-tune

Khaled Freak, c'est plus de cinq cent mille abonnés sur YouTube. C'est aussi et surtout des discours remixés à coup d'Auto-Tune dans des vidéos hilarantes. Jack est parti à sa rencontre.

Tu as 36 ans. Depuis combien de temps fais-tu des vidéos ?

J’ai commencé en mai 2015. Avant ça, je faisais du beatmaking et de la production. J’ai bien eu quelques touches pour développer mon projet, mais ce n’est jamais allé plus loin. Quand je me suis lancé de ces vidéos, je cherchais surtout un moyen d’être original, d’attirer le regard.

Combien de temps te prend en moyenne la réalisation d’une vidéo ?

Ça correspond à environ vingt ou trente heures de travail, ce qui comprend aussi bien le son et les recherches que le mastering et le mixage. Pour ce qui est du choix des discours remixés, je n’ai généralement qu’un seul critère : il faut que le propos soit audible, qu’il n’y ait pas de bruit de camion ou autre derrière. C’est pour cela que j’ai une attirance particulière pour les personnes engagées. Peu importe ce qu’elles disent, l’important est qu’elles parlent avec le cœur.

Dans les commentaires d’une de tes vidéos, Mélenchon en personne a souhaité te féliciter. Tu as réagi comment en lisant ça ?

Forcément, j’ai adoré ! Surtout que j’ai été le premier youtubeur à avoir un commentaire d’un candidat à la présidentielle sous l’une de ses vidéos. Du coup, je l’ai partagé, ha ha ! Depuis, il a réagi à d’autres de mes vidéos, c’est devenu un jeu en quelque sorte. Mais bon, il ne faut pas être dupe : le fait de commenter, ça lui donne une image cool. Quelque part, il bénéficie de mon boulot pour sa promotion, de la même manière que je me sers des politiques pour faire la mienne. Macron, par exemple, n’aurait jamais partagé la vidéo « Macron hurle » sur la page d’officielle d’En Marche si ça ne servait pas à son image.

Personnellement, qu’est-ce qui te plaît dans le fait de mélanger les discours des politiques à des morceaux de rap ?

Ça rejoint un peu ce que je disais tout à l’heure : j’aime les personnes qui parlent avec le cœur face à des milliers de personne et ne pensent à aucun moment que leur discours puisse être adapté en musique. J’aime capter ce moment, cet instant où le politique dit quelque chose en n’ayant pas le droit de se rater. Pour moi, ça se rapproche de ce que les rappeurs font lorsqu’ils tentent de faire passer un message à travers leurs morceaux. Après, je tiens à préciser aussi que tous les politiques ne m’intéressent pas. En réalité, j’aime simplement ceux qui parlent fort et avec dynamisme.

« Je peux aussi bien écouter du black metal et du hard rock que de l’électro et de la pop. »

En regardant tes vidéos, on s’imagine que tu écoutes principalement du hip-hop. C’est le cas ?

Pas vraiment. J’écoute bien sûr pas mal de hip-hop, notamment Booba, Kaaris, Niska ou Sofiane, mais je n’ai pas la culture d’un connaisseur. Tout se mélange, en réalité. Je peux aussi bien écouter du black metal et du hard rock que de l’électro et de la pop.

L’Auto-Tune, on en parle ? 

À dire vrai, je préférerais ne pas l’utiliser, mais ça permet d’harmoniser le texte et son sens sur mon instru. Ça me permet de répéter des thèmes et des gimmicks sans qu’ils se ressemblent, de mettre des intonations différentes, etc.

Retrouvez toutes les vidéos de Khaled Freak ici. Et en bonus, sa créa’ spécialement composée pour Jack, juste en dessous. 

Emmanuel Macron remixé par Khaled Freak I JACK

Après perlimpinpin voici croquignolesque 👇Merci Khaled Freak pour le remix 💛L'interview : bit.ly/2yEojN5

Posted by Jack on Wednesday, October 18, 2017

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS