« James Brown aurait été assassiné » : la rumeur qui enfle sur internet

Mister Dynamite est-il bien mort naturellement en 2006 ? C’est la question posée par un journaliste de CNN dans une longue enquête où la théorie d’un assassinat ressurgit, douze ans après les faits.

Mort le jour de Noël. C’était un peu le Sinatra du rhythm and blues, l’un des derniers grands de la musique soul : James Brown. Parti le 25 décembre 2006 des suites d’une pneumonie (et d’un rythme de vie pas très conventionnel : alcool, drogues en tous genres, violence conjugale, etc), le chanteur pensait sans doute être tranquille depuis sa mort. Mais ça, c’était avant qu’un certain Thomas Lake ne consacre deux années de sa vie à investiguer sur la version officielle du décès. L’enquête, publiée cette semaine sur CNN, lève le voile sur certains mystères autour de la « sex machine ». Sans surprise, internet, maison d’adoption de tous les complotistes, s’enflamme.

Qui a tué le Godfather of Soul ? Le dénommé Thomas Lake a rencontré pas moins de 140 personnes pour cette enquête, venant finalement à en conclure que la mort naturelle n’était pas si évidente que cela. Au départ, c’est une artiste nommée Jacque Hollander qui l’a mis sur la piste d’un hypothétique meurtre : « Il y a deux ans, j'ai reçu un appel d'une femme qui chantait dans un cirque, explique le journaliste, elle a dit qu'elle pourrait prouver que James Brown avait été assassiné. » Okay, pourquoi pas. Celle qui a bossé avec Brown dans les années 1980 a archivé de nombreux documents, des cassettes, des « preuves irréfutables », selon elle, qui prouvent que le grand James n’est pas mort de son plein gré.

Pour cela, Lake peut aussi s’appuyer sur le témoignage du médecin en charge de James Brown avant sa mort, Marvin Crawford, qui avoue « douter qu’il soit mort de causes naturelles et regretter qu’aucune autopsie n’ait été pratiquée". Ce refus vient de Yamma Brown, fille de James. Première chose étrange. La seconde : une ex femme du chanteur, Adrienne, est morte dix avant lui dans les mêmes conditions. Un médecin interrogé aurait avoué l’avoir tué avec une surdose de drogue. Au total, 13 personnes interrogées par Thomas Lake réclament une réouverture du dossier. Papa’s got a brand new bag…

James Brown, comme Johnny ? Si cette affaire est intrigante, alors qu’après tout, James Brown était devenu un papy usé (ce qui pourrait justifier une mort naturelle), c’est parce qu’elle soulève des questions sur l’héritage du chanteur survolté. Marié quatre fois, père de neuf enfants, James a laissé derrière lui quelques millions de dollars et surtout pas mal de rancœurs dans sa propre famille ; deux de ses filles allant même jusqu’à réclamer les royalties de 23 morceaux puis à s’inclure dans le trust financier créé suite au décès. Tout cela ne vous rappelle rien ? Si James Brown n’a jamais écrit de chanson nommée Laetitia, le flou autour de sa disparition pourrait laisser à penser que quelqu’un l’aurait fait assassiner pour faire main basse sur la fortune.

Raté. La justice a fini par trancher en 2015 en accordant la succession à sa dernière épouse Tommie Rae Hynie. Etait-elle la meurtrière ? Et James Brown est-il encore vivant, caché sur une île déserte avec Michael Jackson pour aider PNL à sortir son mystérieux prochain album ? Réponse au prochain épisode.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS