Jaden Smith n’est plus seulement le fils de Will

Devenir Jaden plutôt que Smith. Voici le leitmotiv de l’adolescent de 19 ans, progéniture de l’acteur hollywoodien de renom. Retour sur l’ascension progressive d’un jeune homme qui voulait juste se faire un prénom.

Icon. À la sortie de son album « SYRE » le 17 novembre, Jaden Smith était un cheval sur qui peu auraient misé, tant l’image de « fils à papa » peut attiser un agacement omniprésent naturel. Ainsi, Will Smith-fils était attendu au tournant avec son pari ambitieux. Et finalement gagné. L’ado à la tignasse blonde a mis tout le monde d’accord avec un 17 titres dont la production n’a, n’ayons pas peur des mots, pas à rougir face aux productions récentes de Travis $cott ou Kanye West.

Fils de. À croire que lorsque qu’il lui a été proposé la pilule bleue, symbole de « richesse facile et vie de débauche », Jaden a préféré opter pour la rouge. Mise à part son apparition dans Karate Kid, ce que Jaden a toujours voulu faire, c’est du son. C’est ainsi qu’avec son air hautain caractéristique, il sortait en 2013 les morceaux Hello et Pumped Up Kicks sur fond de skatepark et de voix nasillarde. Toutefois, si la reconnaissance fut mitigée, le talent, aussi sous-jacent soit-il, était bel et bien déjà discernable.

Batman. S’en suivit une phase transitoire de quatre ans où l’ado a remédié à la vacuité de son palmarès par des morceaux lâchés au compte-goutte, sans réelle identité. Ou du moins, une tentative de s’inspirer de ses idoles pour mieux se propulser. Watch Me, par exemple, n’est autre qu’une version abstraite du fameux Black skinhead de Kanye West. Finalement, en juillet 2017, quelque chose se produit.

Outre ses similarités avec le Jumpman de Drake et Future, le morceau Batman défraie un tant soit peu la chronique. Jaden a mué, et pas que physiquement. La production est soignée, les références sont éclectiques et le résultat, comme les internautes aiment à le qualifier, est « dope ».

Ne restait alors qu’à confirmer et c’est désormais chose faite, avec « SYRE », premier album de l’artiste, partiellement adoubé par la critique. Si Genius en a fait son album du moment, Pitchfork a montré plus de réserve quant aux premiers pas du fils Smith, lui attribuant un mitigé 5,1/10. Quoi qu’il en soit, mission accomplie. On parle maintenant de Jaden en tant que rappeur et non plus comme « le fils de Will Smith qui attache ses dreadlocks avec des anneaux Cartier à 5000 dollars » — car oui, il faisait aussi ce genre de choses. Mais ça, c’était avant.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS