Faut-il avoir peur des ados rappeurs ?

Phénomènes de foire ou petits génies ? Jack jette un œil dans la pouponnière du rap game.

Jeunes et ambitieux. Des talents précoces dans le rap, il y en a déjà eu. Souvenez-vous du duo Kriss Kross qui, en 1992, prenait la tête du Billboard Hot 100, du haut de leurs 12 ans. Ou de Lil Bow Wow qui cartonnait à 13 ans avec That’s my name en 2000. Aujourd’hui, sur YouTube, le nombre de MC prépubères qui veut sa part du gâteau augmente de manière exponentielle. Aubaine pour une industrie désespérément en recherche de sensations ou de jeunes prodiges ? Dans les deux cas, il est temps de se pencher sur le pedigree de trois ados qui bousculent le hip-hop.

Matt Ox, l’effet de mode ? Un gamin rappeur avec une tronche de Denis la Malice qui fait tourner des hand spinners devant ses yeux… Matt Ox a tout l’air de l’arnaque à la Jordy. Pourtant, à 12 ans, il est l’un des artistes les plus courtisés du moment. Son rap joyeux à la Lil Yachty colle à la tendance, notamment grâce aux formules concoctées par les producteurs de Philadelphie F1lthy et Oogie Mane, qui l’ont pris sous leur aile. Avec Overwhelming, dont le clip approche les 15 millions de vues sur YouTube, il a attisé l’intérêt du game : Meek Mill a cherché à le signer, Metro Boomin veut collaborer avec lui, Diplo l’a invité à la Mad Decent Block Party, Lil Uzi Vert lui a payé un billet d’avion afin qu’ils se rencontrent, sans succès…

On ne compte plus également le nombre de MC’s qui se pressent pour entrer en studio avec lui : Lil Yachty, Lil Pump, Lil Tracy ou PnB Rock ont d’ores et déjà pris leur ticket pour avoir un featuring. Autant dire que, au-delà du buzz, le minot, fasciné par Kendrick Lamar et le Eminem de l’âge d’or, ne manque pas de talent, ni de passion et de volonté – il aurait kické ses premières rimes à 5 ans. Espérons qu’il aura le temps de progresser au lieu de se cramer dans la course vers la gloire.

Bhad Bhabie, sale gosse. Elle vient de signer un contrat de plusieurs millions de dollars chez Atlantic. Son single These Heaux, 77ème dans le top 100 US, fait d’elle la plus jeune femme MC de toute l’histoire à entrer dans les charts. Le titre, un remix du Roll in Peace de Kodak Black et XXXTentacion vient de dépasser les 30 millions de vues sur YouTube.  Des records pas si étonnants lorsque l’on sait que, derrière l’alias « Bhad Bhabie », se cache Danielle Bregoli, célébrité du web. Son quart d’heure warholien, elle le tire de sa participation à l’émission Dr Phil, talk show animé par un psy, où son attitude rebelle et sa gouaille ont marqué les esprits. Lorsqu’elle propose à des spectateurs hilares d’en découdre dehors avec son accent inimitable, tout le monde comprend : « Cash me ousside, how bow dah? » au lieu de « Catch me outside, how about that ? » Dès lors, la phrase devient un gimmick viral qui lui permet de capitaliser sur son image d’adolescente ghetto. Kodak Black, en mal de pub après sa sextape sur Instagram, la réclame pour qu’elle joue dans le clip de son morceau Everything 1K. On est clairement dans la récupération opportuniste.

Smooky MarGielaa, l’espoir. Il est le petit protégé du rap US. Fils d’Abdoulaye Diabaté, chanteur griot malien célèbre en Afrique, il chope rapidement le virus du hip-hop et, à 13 ans, se met à rapper sérieusement. Ses caractéristiques : le goût du freestyle, sa fraicheur et son usage mélodieux de l’Auto-Tune. Ce qui n’est pas pour déplaire à Murda Beatz, le producteur de Migos, que Smooky croise dans les locaux des Platinum Sound Studios à New York, où trainent également Gucci Mane et Drake. Au culot, l’ado lui lance : « Envoie-moi des beats ! » Séduit par l’audace, le beatmaker se penche sur son cas.

Tout comme A$AP Rocky, que Smooky rencontre alors qu’il se fait virer d’un club où il doit jouer à cause de son âge. Depuis, les deux ne se lâchent plus, Smooky pose même son flow sur cinq titres du nouvel album de l’A$AP Mob, « Cozy Tapes vol. 2 ». Pour fêter ses quinze balais, il rejoint Kendrick Lamar sur scène. La classe. Ses objectifs pour la fin de l’année ? « Partir en tournée, avoir une Lamborghini et tous les fans du monde », explique-t-il à XXL. Pas sûr qu’il arrive à ses fins, mais on vous conseille de surveiller le petit gars du Bronx.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS