Elrow : l’histoire de la famille qui fait danser le monde

De proprios d’un bistrot à la team qui organise les évènements techno les plus dingues de la planète, les Arnau sont les rois de la fête depuis près de huit décennies. Portrait de cette dynastie du dancefloor.

Family Affair. D’après la légende, 20 millions de personnes auraient pris du bon temps grâce aux Arnau. C’est à Fraga, au nord-est de l’Espagne, que la saga débute. Dans les années 1940, Juan Arnau rachète le café Josepet, un lieu populaire où les paysans viennent jouer aux cartes. Sauf qu’il va y ajouter de la démesure : il y fait venir des danseurs, revoit la déco et, dans une société espagnole alors austère et répressive, le rade devient rapidement un haut lieu de la vie nocturne.

En 1985, c’est la révolution. Le café devient le Club Florida 135, revoit son design, représentant désormais une rue inspirée par le film Blade Runner, et attire l’avant-garde de la musique électronique européenne et américaine. Avant de changer une nouvelle fois de nom en 1999, sous l’impulsion de Juan Arnau Jr., qui implante la famille à Barcelone et fait du désormais Row14 une véritable institution : en 2015, Billboard classe ainsi l’endroit parmi les 25 meilleurs clubs de l’histoire. D’autres s’en seraient contentés. Pas les Arnau.

Sexy ladies!!!! #bankholiday #elrow #elrowshow #genderfluid #actorslife

A post shared by Dajana Fifield (@deedeefifield) on

126 teufs dans 21 pays. Les Arnau rebaptisent leur crew « Elrow » et veulent devenir le numéro un des soirées itinérantes. Leur idée : apporter le grain de folie qui manque parfois aux concerts techno et house. Plutôt que chacun se trémousse dans son coin en fixant un DJ derrière un laptop, les Arnau veulent un public qui participe activement à la fête. Ibiza les adopte et, rapidement, leur succès dépasse les frontières espagnoles. Ils font le show à Londres, New York, Paris, mais aussi dans les Caraïbes ou en Égypte… Pour un bilan impressionnant : en 2017, ils peuvent se targuer d’être à l’origine de 126 teufs dans 21 pays, mais aussi d’attirer désormais le regard des organisateurs chinois, australiens et balinais. L’objectif est assumé : devenir une marque connue sur tout le globe.

Le plus grand cabaret du monde. Les soirées Elrow, c’est d’abord une mise en scène exubérante. Zoo, carnaval, Bollywood, Bronx… Au grès des thèmes, des performeurs déguisés assurent le spectacle et arrosent les danseurs de leurs canons à confettis multicolores. D’ailleurs, en 2016, Elrow se félicite d’avoir ambiancé les clubbers avec plus de… 120 000 kilos de confettis ! Avec la présence, comme toujours, d’un poulet géant, leur fidèle mascotte. Là, vous vous dites : « Alerte, fête à neuneu ! » Rassurez-vous, l’ambiance délurée rappelle plutôt les cabarets. Surtout, le tour de force d’Elrow, c’est d’attirer la fine fleur de l’électro. Seth Troxler, Jamie Jones, Richie Hawtin : les plus grands DJ se pressent pour mixer aux côtés du clan familial.

Grâce à ce carnet d’adresses XXL, Juan Arnau Jr. a créé en 2012 un label, Elrow Music, qui héberge notamment le pionnier de la techno made in France Oxia. Une écurie qu’il entend bien imposer sur la scène électro internationale et dans les charts. Après avoir retourné les clubs, la famille Arnau veut s’inviter chez vous. La conquête du monde continue.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS