Damso, des squats belges aux sommets du rap français

Déjà disque d'or pour son premier album "Batterie faible", le petit protégé de Booba remet le couvert avec « Ipséité », déjà certifié double disque de platine qui place une nouvelle fois le rappeur belge au centre du game.

C’est pas du Oxmo. 1,92 mètre, beau morceau et beau succès. Damso est en train de s’asseoir tranquillement sur le trône du rap belge convoité par les Hamza, Caballero & JeanJass, Roméo Elvis et consorts. Son second album, « Ipséité », qui a leaké dans la nuit de lundi à mardi, est l’un des plus attendus du rap francophone de l’année. La sortie officielle prévue aujourd’hui semble peu chamboulée par cette fuite tant les scores semblent de toute manière devoir être élevés. D’ailleurs, le principal intéressé prend la chose avec humour. Sur Instagram : « Je vais écrire un troisième qui va sortir le même jour ils vont voir flou. » Au final, il n’y en aura qu’un, mais pas des moindres. La prose crue, outrancière, fataliste, mais aussi lumineuse est toujours là. « Ipséité » est une belle surprise à la hauteur des espérances.

Roméo et Juliette ou Jacquie et Michel ? Damso a déjà posé les bases d’une belle carrière cet été, avec son premier album « Batterie Faible ». Passé par plusieurs années de galère, le Belge de 24 ans est tout de suite apparu comme l’archétype du rappeur sachant apporter à sa vulgarité une forme d’esthétisme, résumée sur ce nouvel album en une punchline : « Ça commence par du Roméo et Juliette, ça finit par du Jacquie et Michel. » Et c’est comme ça tout l’album, l’oxymore, la métagore comme disent les disciples du Duc de Boulogne, règnent.

Merci Booba. Damso est originaire du Congo. La guerre civile force sa famille à fuir le pays quand il est encore bambin, mais les souvenirs liés au départ hantent ses textes. Il a vécu dans la rue, dans des squats, peu de temps, certes, mais assez pour en tirer une force lyrique ressentie dès son premier titre, Comment faire un tube, qui aura son petit succès sur YouTube en 2014. Suite à ça, Booba le prend sous son aile, le fait poser sur Pinocchio en décembre 2015 et le fait figurer sur sa mixtape « OKLM » via le morceau Poséidon. La rampe de lacement est posée, reste plus qu’à décoller. « Batterie Faible » et « Ipséité » plus tard, Damso plane. On en oublierait presque qu’il est belge tant il est en train de mettre la France du rap à ses pieds.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS