En 2017, Blink-182 pète complètement les plombs

L’ex-chanteur a été élu « chercheur d’OVNI de l’année 2017 », le bassiste vient de sortir un morceau en hommage aux chiens et le batteur a troqué les drogues contre un régime sans-gluten. Récit de leurs (més)aventures.

Blink 182 est sans aucun doute l’un des groupes de pop-punk les plus emblématiques des nineties. Tout adolescent de l’époque se voulant sk8er ou un tantinet attiré par la culture californienne a remué sa mèche ou pogoté sur les vibes folâtres du trio — et narré ses premiers chagrins en écoutant les méandres nasillardes de Tom DeLonge dans le morceau I Miss You.

Aujourd’hui, ses trois membres fondateurs, Tom DeLonge au chant, Mark Hoppus à la basse et Travis Barker à la batterie, sont loin de se la couler douce en écumant les recettes de leur gloire passée. Loin de là. Le groupe a même sorti un album en 2016, « California », avec un dénommé Matt Skiba (accessoirement frontman d’Alkaline Trio) au chant. Mais où est donc passé DeLonge ?

Aliens Exist. Si DeLonge a été exclu du groupe en 2015, c’est parce qu’il n’arrêtait pas de mettre des plans à ses potes. La raison de son manque d’assiduité n’était autre qu’une recherche d’aliens trop chronophage à laquelle il consacre sa vie depuis. Quitte à vriller. En cette même année, il accusait dans PAPER le gouvernement de l’avoir mis sur écoute car il en savait trop aux sujets des extraterrestres. Certes. Quoi qu’il en soit, il a sorti en février et mars 2017 les deux premiers opus de sa série de livres Sekret Machine dédiés à l’espionnage et aux conspirations, ce qui lui a valu d’être élu « meilleur chercheur dans le domaine paranormal 2017 » par l’International UFO Congress.

Tous les chiens ne vont pas au paradis. 2017, c’est aussi l’année où l’ouragan Harvey a frappé le Texas — entre autres — faisant de nombreuses victimes humaines comme animales. Pour rendre hommage aux défunts canidés, le bassiste Mark Hoppus a enregistré le morceau Not Every Dog Goes to Heaven, paru le 5 septembre 2017 sur la compil’ « Dog Songs » dont les bénéfices seront reversés à la Société américaine de prévention de la maltraitance des animaux (ASPCA). À la batterie sur ce morceau ? Un certain Travis Barker. «Travis est un vegan convaincu. Il prête son image aux organisations vegans et aux programmes sur les droits des animaux qu’il soutient», déclarait récemment Hoppus à Forbes.

Cerveaux en feu. Avant de devenir un « vegan convaincu » apparaissant aux côtés de Rae Sremmurd et Goldfinger, le batteur de Blink 182 a connu une sale mésaventure. Victime d’un crash de son jet privé en 2008,  65% de la surface de son corps fut brûlée. Il en ressortira avec de gros symptômes de choc post-traumatique.

« J’étais prêt à filer un million de dollars à quiconque mettrait fin à ma vie. Les docteurs ont dû planquer mon téléphone. » (Travis Barker sur la chaîne ABC)

Face aux diagnostics fatalistes des médecins, qui lui prédisaient notamment un arrêt total et définitif de la batterie, Barker s’est repris en main. Adieu, marijuana et consort. Une résolution qu’il a cumulée à un régime vegan, dès 2012. « Depuis que j’ai adopté ce mode de nutrition, j’ai une quantité illimitée d’énergie. Je peux bouger toute la journée sans jamais me sentir fatigué. J’ai 41 ans et je me sens en meilleur santé que quand j’en avais 20 », annonçait-il à Men’s Journal. Une manière comme une autre de paraphraser le titre What’s my age again ?, sorti il y a presque vingt ans.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS