Cardi B avoue avoir drogué et volé les mecs qui voulaient coucher avec elle

C'était il y a trois ans, bien avant l'affaire Weinstein et l'apparition du mouvement #MeToo. Okurrr.

Sois gentille, pas méchante. Récemment, Cardi B a fait l'actu pour sa collaboration avec Bruno Mars le temps d'un Please Me taillé pour accompagner nos prochaines soirées estivales. Mais c'est un autre évènement qui fait la une des tabloids actuellement. En cause ? Une ancienne vidéo Instagram où la rappeuse révèle avoir drogué et volé tout un tas d’hommes. Choquant ? Pas vraiment quand on replace le contexte et que l'on apprend qu'elle faisait surtout ça pour se défendre d'hommes voulant abuser d'elle... « Je parlais de ce que j'ai dû faire dans mon passé, des choses, bonnes ou mauvaises, que je sentais devoir faire pour vivre. »

Art de (sur)vivre. À l'époque, rappelons-le, Cardi B n'était pas encore la superstar qu'elle est aujourd'hui, couronnée lors de la dernière cérémonie des Grammy Awards. C'était une strip-teaseuse, « influencée par la rue » et qui, à l'entendre, cherchait surtout à survivre : « Ces niggaz ont sans doute oublié, ces trucs que j’ai dû faire pour survivre. […] J’ai dû faire du strip. J’ai dû y aller genre : "Ah ouais, tu veux me baiser ? Ouais, ouais, ouais, allons dans cet hôtel." Et je droguais ces niggaz et je les volais. C’est ce que je faisais. Rien ne m’a été offert. Rien ! »

Ces propos auraient-ils autant choqué s'ils venaient d'un rappeur racontant à longueur de morceaux son attrait pour l'illicite et sa facilité à écouler de la pure au coin de chez lui ? Pas sûr...

Le sens du storytelling. Cette différence de jugement entre rappeurs et rappeuses, Cardi B en a parfaitement conscience. Il suffit de voir le nombre de médias la pointant du doigt ces derniers jours, oubliant de préciser le courage dont elle a dû faire face pour contrer ces hommes...

Alors, bien maline, elle joue la carte féministe (« J'ai fait les choix que j'ai faits à l'époque parce que j'avais très peu d'options. J'ai eu la chance de pouvoir en sortir, mais ce n'est pas le cas pour beaucoup de femmes »), rappelle que certains MC prônent des choses bien plus graves dans leurs textes et annonce travailler sur son autobiographie. Comme quoi, même au cœur des polémiques, l’Américaine, qui s'apprête à jouer le rôle d'une strip-teaseuse arnaquant les plus fortunés dans Hustlers (tiens, tiens...), reste une pro du marketing.

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS