C'est la science qui le dit : la musique triste rendrait heureux

Plusieurs études confirment l’hypothèse selon laquelle la musique triste permettrait de purger nos émotions négatives. Il est temps de ressortir vos disques de Belle and Sebastian.

Chansons tristes. Dans le film High Fidelity, tiré du livre du même nom écrit par Nick Hornby, une phrase est devenue culte : « Est-ce que j’écoute de la musique pop parce que je suis triste ? Ou est-ce que je suis triste parce que j’écoute de la musique pop ? » Eh bien en fait, aucun des deux. Plusieurs études, comme les recherches menées par Liila Taruffi et Stefan à l’université libre de Berlin ou celles d'Annemieke J. M. Van den Tol et Jane Edwards, chercheurs de l’université du Kent, mènent à la même conclusion : la musique triste pourrait nous rendre, paradoxalement, heureux.

Everybody Cries. La musique dite « triste », d’Elliott Smith à Adèle, en passant par Céline Dion, permettrait de réguler des émotions négatives, et d'apporter une consolation. L'écoute stimulerait l’imagination et apporterait un sentiment de paix, de tendresse, de rêverie et de nostalgie. Ce n’est pas faute d’avoir le choix, car ces trente dernières années, la musique pop est devenue de plus en plus triste. Allez, on écoute Everybody Hurts de REM pour se mettre dans l’ambiance.

Vous aimerez aussi

  • Qui sommes-nous

    Pour en savoir plus sur JACK
    VOIR LA PAGE
  • Newsletter

    Le meilleur de JACK dans votre boîte mail

  • Contact

    JACK aime les projets, idées, remarques, mais aussi les câlins
    CONTACTEZ-NOUS